Le musée archéologique de l’université de Lorraine à Nancy

Un outil pédagogique et scientifique pour les étudiants de l’université.

Le musée archéologique de l’université de Lorraine rassemble environ 650 objets : céramiques, statuettes en terre cuite, objets en bronze, verre, faïence, bois… Plus de 400 pièces appartiennent à l’université, les autres sont des dépôts, principalement du musée du Louvre. Les œuvres proviennent de Grèce, Asie Mineure, Proche-Orient, Chypre, Égypte, Italie et Lorraine et leur chronologie s’échelonne du XIVe siècle avant J.-C. aux Ve-VIe siècles de notre ère.
Le musée originel a été fondé comme support pédagogique à l’enseignement de l’archéologie et de l’histoire de l’art antique en 1904 par Paul Perdrizet, premier professeur d’archéologie et d’histoire de l’art à l’université de Nancy : situé dans l’ancien bâtiment de la bibliothèque universitaire, il comprenait les objets conservés dans le musée actuel et surtout des moulages de statues grecques et romaines. Il a été presque entièrement détruit dans le bombardement allemand du 31 octobre 1918. Les collections qui ont survécu, hors moulages, et des acquisitions postérieures (achats, dons privés et dépôts des musées nationaux) ont été installées en 1965 sur le campus Lettres et Sciences humaines. L’aménagement muséographique actuel a été réalisé en 1995.
Le musée est conçu comme un outil pédagogique, scientifique et de promotion du campus et de l’université au service des étudiants en histoire de l’art, archéologie, histoire, information-communication, sociologie… Il sert désormais de laboratoire pour préparer les étudiants aux métiers du patrimoine et de la médiation culturelle. Une plateforme pédagogique transversale associe l’enseignement des sciences humaines et sociales aux sciences exactes nécessaires à la recherche en patrimoine et en archéologie. Les étudiants sont acteurs du projet sous la forme de plusieurs actions : gestion muséale, conservation préventive-restauration, muséographie-scénographie, médiation culturelle et métiers du patrimoine. Depuis janvier dernier, les étudiants de sciences humaines et sociales participent à la conception d’une nouvelle muséographie pour le musée. Comme le rappelle Sandrine Huber, professeur d’archéologie à l’UFR SHS-Nancy (laboratoire Hiscant-MA) et conservatrice du musée, les étudiants « vont ainsi s’interroger concrètement sur la sociologie des publics et la médiation culturelle. Comment les visiteurs se comportent-ils dans un musée ? Comment intéresser aussi bien les écoliers et les étudiants que les personnels de l’Université ? Quels objets exposer et pourquoi ? Comment mener une visite guidée, concevoir les panneaux d’exposition, les cartels et la plaquette de présentation du lieu ? Cette mise en pratique représente un atout pédagogique pour les étudiants : elle permet un contact quotidien avec des objets archéologiques de toutes sortes, des œuvres remarquables aux productions industrielles de moindre qualité ».
Des expositions semestrielles sont organisées grâce à des financements du Conseil régional Grand Est, de l’université de Lorraine et de la DRAC Lorraine. Le musée accueille également des conférences données par des professionnels des métiers du patrimoine.

Renseignements

Musée archéologique de l’université de Lorraine
23 boulevard Albert 1er
54000 Nancy
sandrine.huber@univ-lorraine.fr

df6ddddbb8d66878295ba82b135c8cf5WWWWWWWWWWWWWWWWWWWW