Coopération

Définition synthétique

Action menée à plusieurs pour la réalisation d’une œuvre commune.

Depuis sa création, la coopération est le cœur d’activité de l’OCIM, sa raison d’être ; ainsi elle caractérise aussi bien ses actions que son mode de gouvernance. Elle peut donc être fonctionnelle ou institutionnelle. Créer pour répondre aux besoins des professionnels du patrimoine et de la culture scientifiques et techniques, l’OCIM agit dans des réseaux qu’il identifie, structure et anime. Il relaie, il informe, il accompagne, il contribue, il coordonne, il assiste, il met en relation, il impulse.

Service général de l’université de Bourgogne, financé par le ministère de l’éducation nationale puis par celui de l’enseignement supérieur et de la recherche, l’OCIM est piloté [orienté] stratégiquement par différents comités. Ces derniers sont composés de personnes choisies pour représenter les co-opérateurs de l’OCIM, institutions de tutelle et organismes collaborateurs.

La coopération peut faire l’objet ou non de convention, de contrat fixant ses modalités. La gouvernance coopérative de l’OCIM est conventionnée, ce qui n’est pas systématique pour ses actions de coopération fonctionnelle.

L’aire de déploiement de la coopération de l’OCIM se superpose au champ du patrimoine et de la culture scientifiques et techniques, sans distinction ni de statut : les partenaires peuvent aussi bien appartenir à la sphère publique que privée, être aussi bien des individus que des organisations ; ni de nationalité : la coopération peut être internationale, même si ce n’est pas ce type de relation qui est privilégié.

La coopération n’impose donc pas une égalité ni des acteurs coopérants, ni des moyens investis, ni des responsabilités de chacun. C’est une manière de fonctionner, une philosophie de l’action.

Téléchargement

3a07de5fe6fb7e5e962d5fe02e613f2dXXXXXXXXXXXXX