Visions du monde. Explorer, mesurer, cartographier le ciel

Cette exposition temporaire présente la collection d’instruments optiques dans les domaines de la marine -sextant, octant, lunette d’approche-, de l’astronomie -télescope, longue-vue- et de leurs déclinaisons usuelles plus connues sous le terme de lorgnettes.

Cette exposition se déroule en 4 parties :
Le ciel à l’oeil nu
Comment expliquer l’alternance du jour et de la nuit ; les mouvements du Soleil, de la Lune et des cinq planètes visibles à l’oeil nu ; le mouvement circulaire des étoiles autour de l’étoile polaire ? Comment expliquer le mouvement sans fin des astres dans le ciel ?
La lunette dévoile le ciel
Ces instruments ont pour nom Lunette de Galilée, lunette astronomique, téléscope de Newton, téléscope de Grégory ou téléscope de Cassegrain, du nom de leur inventeur respectif. Fabriqués en nombre par des ateliers européens, ils seront aussi mis à profit par des amateurs éclairés qui, à leur tour, chercheront à « toucher le ciel » à distance.
Visions du monde pour tous
Au XIXe siècle, les amateurs des visions du monde dévoilées par l’optique sont servis par des ouvrages de vulgarisation scientifique auxquels s’intéressent sérieusement les éditeurs.
Une nouvelle vision du monde
L’accès à l’espace a offert aux astronomes la capacité de prolonger les observations au sol et d’approfondir notre connaissance de l’Univers.

in nec leo. et, libero vel, velit, risus dictum