Lyon, un paradoxe patrimonial

Le dernier numéro de L’Archéologie industrielle (n°54, ISSN 02205521), la revue publiée par le CILAC (comité d’information et de liaison pour l’Archéologie, l’étude et la mise en valeur du patrimoine industriel) est consacré au patrimoine de Lyon

Au sommaire une vingtaine d’articles regroupés selon les thématiques suivantes : Un déficit de reconnaissance pour le patrimoine de son industrie (Généalogie des industries lyonnaises, Du passé faisons table rase ? Le temps de l’oubli, du désintérêt à la prise de conscience…), Les visages successifs d’une évolution continue (Bâti croix-roussien et soierie, L’eau à Lyon, Le musée des Confluences, L’automobile à Lyon…), Les points d’ancrage du patrimoine (Les origines du musée des Tissus et le monde industriel, La maison d’Ampère, La cité Tony Garnier, Passer des tabacs à la fac, la manufacture de Lyon…), Points de vue (Le paradoxe industriel lyonnais, Pour une nouvelle ambition dans la région urbaine de Lyon…).

Renseignements :
CILAC
Secrétariat national
BP 251
56007 Vannes cedex
téléphone + 33 2 97 40 10 23
cilac@wanadoo.fr