La Bioarchéologie à l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique

La bioarchéologie à l’institut royal des sciences naturelles de belgique

Les fouilles archéologiques mettent souvent au jour des restes végétaux et animaux qui permettent de reconstituer l’environnement et les habitudes alimentaires de l’homme des temps reculés. L’Institut royal des Sciences naturelles est en capacité de mener ce genre d’analyse et de travail. Son muséum dispose en effet d’un matériel de référence très complet. Ses collections de squelettes d’animaux et de végétaux récents permettent en effet de déterminer correctement le matériel archéologique trouvé sur les sites.
Le laboratoire de Bioarchéologie de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique emploie plusieurs scientifiques qui mènent ce type de recherche sur des sites belges et étrangers. Ainsi, depuis quelques années, ce groupe participe d’ailleurs à des fouilles sur le site égyptien d’Hiéraconpolis, la « ville du faucon » qui compte des cimetières séculaires abritant des restes d’animaux et les bioarchéologues y font régulièrement des découvertes essentielles sur la vie en Egypte avant la période des pyramides.
Par ailleurs, des liens de coopération existent depuis longtemps entre les services archéologiques des régions flamande et wallonne et de Bruxelles-Capitale, ainsi qu’avec pratiquement toutes les universités belges. Le laboratoire de Bioarchéologie fait partie depuis peu de BIOARCH, un nouveau réseau international de recherche qui réunit des laboratoires de Durham, Barcelone, Munich, Bâle, Paris, Lyon et Montpellier et qui se propose d’examiner la biodiversité en replaçant cette discipline dans un cadre historique.

Renseignements
Institut royal des Sciences naturelles
Wim Van Neer
Département Anthropologie et Préhistoire
29 rue Vautier
1000 Bruxelles
téléphone + 32 2 62 74 438
wvanneer@naturalsciences.be

Praesent ut sed Curabitur Donec elit.