La Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais

Témoin de l’histoire industrielle de Calais, la Cité internationale de la dentelle et de la mode – inaugurée en juin 2009 – présente les savoir-faire, les techniques, l’histoire économique et sociale, les usages mais aussi les aspects les plus contemporains de la dentelle, s’inscrivant ainsi tout à la fois comme un lieu de mémoire et de modernité.

L’idée de la création d’un musée industriel voire commercial, consacré à la dentelle à Calais, remonte à 1841. C’est la période de la création des musées techniques qui mettent en valeur les activités économiques. En 1893, une grande vitrine de dentelles produites par les fabricants calaisiens est exposée au musée… Après les guerres et leurs destructions, Calais se relève. Le musée Richelieu, construit autour de deux départements majeurs, les Beaux-Arts et la Dentelle, ouvre ses portes en 1965. Dans les années 1980, un nouvel intérêt pour le patrimoine industriel se manifeste, dans la région Nord-Pas-de-Calais notamment et à Calais, un inventaire du patrimoine dentellier est dressé, des acquisitions et des dépôts sont réalisés. Un site est pressenti pour la création d’un musée de la dentelle. Il s’agit de l’usine Boulart, une usine typique des années 1870, avec les bâtiments caractéristiques disposés en U. En 2000, un projet scientifique et culturel est établi et validé ; la commande de la ville est précise : il s’agit de créer un établissement muséal sur le thème de la dentelle mécanique de Calais ainsi qu’un véritable lieu de vie où tous les acteurs se rencontrent. Le processus est alors enclenché (concours d’architecture, avant-projets, appels d’offres, attribution des marchés…) et les travaux débutent en juin 2006.

Composé d’une ancienne usine de dentelle du XIXe siècle – l’usine Boulart, une bâtisse typique de l’architecture industrielle du quartier de Saint-Pierre qui a vu les premiers ateliers s’installer en 1816 – et d’une extension en acier et en verres sérigraphiés aux motifs des cartons Jacquard des métiers Leavers, le bâtiment imaginé par les architectes Alain Moatti et Henri Rivière souligne la valeur du patrimoine tout en constituant une passerelle avec la création contemporaine. Sur 2 500 m2, la muséographie, imaginée par l’atelier Pascal Payeur, propose au visiteur – à travers des dispositifs associant étroitement les vitrines à des jeux d’ombre et de lumière, des reflets, du texte lu et parlé, des reportages ou des montages de fictions audio-visuelle – un parcours permanent en cinq espaces retraçant l’histoire, l’actualité et l’avenir de la dentelle et de la mode :

– La dentelle à la main : outre les pièces de dentelle, témoignant des évolutions techniques et stylistiques, sont présentés des costumes, un important ensemble iconographique retraçant les transformations successives de la silhouette, la place qu’y tenait la dentelle ainsi que les outils et les méthodes de production manuelle. Un espace ludique, permettant de comprendre par l’expérience les principales techniques de réalisation, est également à la disposition du visiteur.

– L’aventure industrielle de la dentelle de Calais est retracée à l’intérieur d’un très grand cabinet de curiosités où se côtoient un assemblage hétéroclite de portraits d’inventeurs, de brevets, de machines, d’outils, de dentelles… qui montre la production de dentelle à Calais durant 150 ans, la vente de ses dentelles dans les grands magasins, dans le monde, et le développement de la ville de Calais à travers cette industrie.

– L’atelier de production et Les métiers de la dentelle mécanique : un atelier est installé comme une petite unité de fabrication. Cinq métiers à tisser Leavers sont en démonstration devant le public, chacun produisant des modèles de dentelles différents. Cette visite est ensuite complétée par la chaîne de fabrication des dentelles mécaniques, de la création, puis des métiers de préparation du Leavers jusqu’aux finitions des dentelles… L’ensemble est relayé par les témoignages audiovisuels des différents acteurs (wheeleuses, tullistes, remonteurs et raccommodeuses) intervenant dans le processus de production qui ainsi transmettent leur savoir-faire et font partager la vie des ateliers.

– Les modes en dentelle aux XXe et XXIe siècles : le département mode de la Cité comprend 3 220 pièces couvrant la période 1850 à nos jours. Cette collection qui rassemble les plus grands noms de la mode de la Belle Époque à nos jours, est présentée, par roulement, de manière thématique. Cette présentation est complétée par un mur d’images et une vitrine iconographique qui illustrent les multiples évolutions de l’esthétique féminine au cours des XXe et XXIe siècles. En fin de parcours, une cabine d’essayage virtuel offre la possibilité de « se glisser » dans une création haute-couture ou un costume d’autrefois.

– La dentelle au présent, au futur : la dentelle au XXe siècle a rencontré les fibres inventées par l’homme et adopté des progrès qui ont bouleversé ses techniques. Cinq mini-laboratoires sont ainsi mis à disposition du visiteur afin d’expliciter ces révolutions technologiques. Parallèlement, l’espace « Effets de dentelle » invite à découvrir l’étonnante fortune artistique de la dentelle dans la création contemporaine à travers une sélection d’objets issus de différentes expressions plastiques.

Plus qu’un lieu muséal perpétuant le patrimoine industriel d’une ville et le savoir-faire de toute une population, la Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais est également un lieu de vie où se déclinent, sur fond de tradition et d’avenir, études, recherches, rencontres, réactivité et créativité autour de la dentelle mais aussi de la mode d’aujourd’hui et de demain. Pour faciliter les liaisons du musée avec l’activité contemporaine, l’équipement comprend des espaces dédiés à l’action culturelle qui permettent différents modes d’intervention. Les publics spécifiques, créateurs, designers, chercheurs, amateurs et professionnels, passionnés de mécanique et de textile, ont à leur disposition un centre de ressources avec bibliothèque et tissuthèque, des ateliers de fabrication, de design, de mode, d’entretien… La profession dentellière a ses locaux appropriés dans la Cité et accompagne certains projets de la programmation culturelle. Enfin, le visiteur trouve sur le site un restaurant, une boutique, un auditorium, un emplacement de 500 m2 réservé aux expositions temporaires et des espaces extérieurs à investir.

Renseignements :
Cité internationale de la dentelle et de la mode
Maïté Parenty
135 quai du Commerce
62100 Calais
téléphone + 33 3 21 00 42 34
maite.parenty@mairie-calais.fr

luctus ipsum commodo leo pulvinar efficitur. Praesent nunc elementum at