Les trophées Diderot de l’Initiative culturelle et le Prix Diderot-Curien 2010

Pour leur 9e édition, les trophées Diderot de l’Initiative culturelle – qui récompensent une institution et un événement -“ et le prix Diderot-Curien -“ qui distingue une personnalité de la culture scientifique – ont été remis le 24 juin 2010 au Pass (Parc d’aventures scientifiques) à Frameries en Belgique lors du congrès annuel de l’AMCSTI (Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique, technique et industrielle).

Expression de la nécessité de plus en plus pressante de faire entrer la science dans la culture, la culture scientifique se donne pour principale mission de rendre la science accessible aux citoyens. Le dynamisme des institutions se manifeste à travers des actions et des manifestations dont la diversité témoigne de la vitalité et de la créativité des acteurs de la culture scientifique. La science et sa diffusion se trouvent mises à l’honneur à travers les trophées Diderot de l’Initiative culturelle et le prix Diderot-Curien décernés par l’AMCSTI. Les institutions et la personnalité distinguées à travers ces prix se sont démarquées par l’originalité de leur travail et les questionnements susceptibles d’éclairer les choix du citoyen.

Placé sous la présidence d’Étienne Klein (CEA, directeur du Laboratoire des recherches sur les Sciences de la Matière) le jury des trophées Diderot de l’Initiative culturelle et du prix Diderot-Curien a réuni les personnalités de la culture scientifique, technique et industrielle suivantes : François Bouvier (Muséum national d’Histoire naturelle à Paris), Laure Chémery (directrice de la Banque des savoirs, Essonne), Marie-Noëlle Favier (Institut Recherche et Développement à Paris), Sylvie Fortin (co-responsable de la licence professionnelle Médiation scientifique et Éducation relative à l’environnement, IUT de Tours), Marc Girard (Universcience), Bruno Jacomy (directeur du Centre de conservation et d’étude des collections, adjoint au directeur du musée des Confluences de Lyon), Dominique Leglu (rédactrice en chef de Sciences et avenir), Catherine Rabbe (CEA, Direction de la communication), Serge Maury (ADDC Archeolud, Dordogne), Juliette Raoul-Duval (musée des Arts et Métiers), Pierre Saliot (directeur de collection aux éditions « Rue des Écoles »), Anne Serfass-Denis (CNES, service Culture spatiale à Toulouse), Sébastien Soubiran (Patrimoine et histoire de la physique à Strasbourg, mission culture scientifique et technique de l’université de Strasbourg), Denis Varloot (président d’honneur de l’AMCSTI), Christine Welty (présidente de l’AMCSTI), Brigitte Zana (Universcience).

Pour la catégorie Institution espoir, le Diderot de l’Initiative culturelle a été décerné à l’association Paris-Montagne. Née en 2006 à l’initiative d’étudiants et de chercheurs des écoles et des instituts de recherche situés sur la Montagne Sainte-Geneviève à Paris, cette association s’attache à insuffler aux jeunes une curiosité pour les sciences et à développer de nouveaux modes de médiation scientifique. Le premier chantier de l’association est l’action auprès des publics dits défavorisés. La « Science Académie » est un programme qui offre aux élèves de lycées appartenant aux Réseaux d’Éducation Prioritaire d’effectuer des stages en laboratoires de recherche et en hôpital. Via ce programme, Paris-Montagne propose un accompagnement personnalisé, un soutien aux projets (clubs de science, journal scientifique), ainsi que des activités (conférences-débats, visites d’institutions culturelles et scientifiques, réunion d’orientation…).Tous les ans, pendant la troisième semaine de juillet, l’association organise sur la Montagne Sainte-Geneviève un festival de cinq jours, destiné aux jeunes des centres de loisirs et au grand public. En multipliant les contacts et les rencontres entre le monde scientifique (étudiants, chercheurs, professeurs), les acteurs de l’éducation populaire, des médiateurs et des artistes, les acteurs de l’association veulent contribuer à une meilleure appréhension des sciences par le grand public. Avec ses partenaires européens, l’association a commencé une vaste réflexion sur l’innovation didactique et s’engage pour une éducation citoyenne et collaborative.

Pour la catégorie Institution confirmée, le Diderot de l’Initiative culturelle a été remis à l’Institut de Recherche pour le développement (IRD), établissement public français à caractère scientifique et technologique placé sous la double tutelle des ministères chargés de la Recherche et de la Coopération qui conduit depuis plus de 60 ans des programmes scientifiques centrés sur les relations entre l’homme et son environnement dans les pays du Sud (Afrique, Amérique Latine, Asie, pourtour méditerranéen et Outre-mer tropical français). Soucieux de sensibiliser le grand public aux enjeux et aux avancées de la recherche scientifique pour le développement, l’IRD mène une politique active de diffusion de la culture scientifique en France et dans les pays du Sud, et tout particulièrement auprès des jeunes sur le continent africain. Ces activités sont portées par le secteur « Culture scientifique », qui déploie un large dispositif d’actions (expositions itinérantes, conférences, cafés scientifiques, créations de clubs scientifiques, formation à la médiation scientifique…). Depuis 2004, l’IRD a mis en place un programme de promotion de la culture scientifique dans une dizaine de pays francophones du continent africain (voir à ce sujet : Sabrié, M.-L. Promouvoir la culture scientifique et technique e Afrique, la Lettre de l’OCIM, n°128, mars-avril 2010, pp. 5-11). Ce dispositif n’a pas visé à « exporter » des productions mais à conduire des structures africaines à réaliser elles-mêmes des projets, en leur apportant un soutien financier et technique et en leur proposant des méthodes de production et diffusion, par la formation notamment.

Le prix Diderot-Curien a été attribué à Roland Lehoucq, astrophysicien et hercheur au service d’Astrophysique du CEA de Saclay. Roland Lehoucq est l’un des spécialistes français de la topologie cosmique, discipline qui se fixe pour but la mise au point de méthodes propres à déterminer la forme globale de l’univers. Passionné par la diffusion des connaissances scientifiques, il donne de nombreuses conférences, tient depuis plusieurs années une rubrique scientifique dans la revue de science-fiction Bifrost et parraine chaque année plusieurs classes d’écoles primaires pour familiariser les enfants à l’Astronomie et à la découverte scientifique. Il a aussi collaboré trois ans au mensuel Pour la Science et le nombre d’articles parus dans plusieurs autres revues scientifiques pour le grand public (La Recherche, Science et Vie Junior, Ça m’intéresse, Science et Avenir…) ne se comptent plus. À ces publications, il faut ajouter seize ouvrages de vulgarisation et souligner sa participation à plusieurs expositions.

Les trophées Diderot – soutenus par le Musée des Arts et Métiers, Universcience et le Muséum national d’Histoire naturelle – sont matérialisés par trois œuvres d’art originales réalisées cette année par l’artiste Alice Morlon et symbolisant la rencontre des arts et des sciences.

Renseignements :
AMCSTI
Carole Grandgirard
36 rue Chabot Charny
21000 Dijon
téléphone + 33 3 80 58 98 72
amcsti@cnam.fr

vel, Aenean venenatis libero non in id,