La fibre optique ou l’Internet à la vitesse de la lumière !

Rencontre du Café des techniques organisées par le Musée des arts et métiers et l’Association française pour l’avancement des sciences
avec le soutien de l’Association des Amis du Musée des arts et métiers

Face au développement de nouveaux usages toujours plus gourmands en bande passante (applications multimédia, interactivité en temps réel…), le réseau Internet doit fournir des débits sans cesse croissants. Grâce à la baisse de son coût de production, la fibre optique, utilisée depuis plus de vingt ans, arrive aujourd’hui jusqu’à l’abonné. C’est ce que l’on appelle le FTTH pour Fiber to the Home. La course au très haut débit est lancée !

En effet, la fibre optique est capable de transporter de grandes quantités de données à la vitesse de la lumière sur de très longues distances et quasiment sans déperdition du signal. Plus fin qu’un cheveu, la fibre optique est un fil de verre qui conduit la lumière émise par une source laser. Les impulsions lumineuses envoyées sont converties à l’autre extrémité, en signal électrique lequel est transformé en son, image ou texte…

Dans la pratique, le déploiement de la fibre nécessite des infrastructures impliquant un fort investissement initial. Si la rentabilité dans les zones denses sera sans doute au rendez-vous, comment assurer son développement dans les zones moyennement ou faiblement denses ? Comment garantir la neutralité technologique et le bénéfice de la concurrence ? Quelles seront les incidences sur les offres d’abonnement, pour quels services ?

Avec la participation de :

– Jean-Pierre Arnaud, professeur au Cnam, conseiller de l’Institut pour le développement de la fibre optique dans l’habitat
– Renaud Chapelle, directeur adjoint des marchés haut/très haut débit et des relations avec les collectivités territoriales à l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes)
– Pierre Sansonetti, responsable R&D Produit Fibres Optiques, Draka
– Jean-Claude Simon, professeur à l’Enssat, directeur du laboratoire Foton affilié au CNRS

– Rencontre animée par Paul de Brem, journaliste scientifique

– Entrée libre dans la limite des places disponibles
Inscriptions au 01 53 01 82 70 ou à conferences@arts-et-metiers.net

Musée des arts et métiers
60 rue Réaumur – 75003 Paris
Métro : Réaumur-Sébastopol ou Arts et Métiers – Bus : 20, 38, 39, 47