Débordements industriels dans la cité et leurs conflits (18e-20e siècles) : sens et pertinence d’une histoire interdisciplinaire

Colloque organisé par le Centre d’Histoire des Techniques et de l’Environnement (CDHTE) du Conservatoire national des Arts et Métiers (CNAM)

L’objectif de ce colloque est de caractériser ces dynamiques qui ont façonné la question des conflits environnementaux à un niveau local. Il s’agit d’explorer les modes de gouvernance des matières débordantes comme de leurs conséquences sur l’environnement, de l’attitude des acteurs impliqués et de la contestation. Il est de considérer ce qui a permis, hier comme aujourd’hui, de faire advenir dans la réalité physique et matérielle, politique, culturelle et sociale ces débordements : les mesurer et les traduire pour les faire exister ou s’effacer de l’espace public, réglementer et légitimer les normes, délimiter des territoires, réguler la critique et la protestation.
La perspective est interdisciplinaire. Elle invite à conjuguer différents niveaux et catégories d’analyse. Trois registres thématiques de réflexion et de méthode sont toutefois privilégiés :

– restituer les modes d’existence des débordements dans le temps court et la longue durée ;
– considérer les dispositifs aux sources de leur production et de la constitution de territoires ;
– saisir les dynamiques de négociation qui font advenir ou disparaître dans la cité les débordements à l’origine des conflits.

En partant de la présentation de cas singuliers tout en privilégiant un ou plusieurs registres d’expression du conflit environnemental, la démarche reste de comparer et de discuter les cadres théoriques de leur restitution et d’interprétation. L’objectif vise au final de débattre le sens et la pertinence d’une proposition de lecture pluridisciplinaire des conflits de cette nature.

Renseignements :
Centre d’Histoire des Techniques et de l’Environnement
5 rue Vertbois
75003 Paris
téléphone + 33 1 53 01 80 25