Le jardin dévoilé – Anciennes variété, enjeux actuels Un nouveau centre d’interprétation suisse au château de Pragins

Avec l’ouverture en octobre dernier d’un nouveau centre d’interprétation permanent intitulé Le jardin dévoilé – Anciennes variétés, enjeux actuels, le Château de Prangins, qui allie nature et culture, poursuit la mise en valeur de son domaine débutée en 2010 avec le sentier Promenade des Lumières. Il s’agit d’éclairer et de donner des clefs de lecture pour mieux comprendre le jardin potager.

Le potager est antérieur à la construction du château actuel : conçu en 1729 afin de nourrir les nombreux ouvriers qui vont s’affairer pendant plus de dix ans sur le chantier de la demeure du baron Guiguer, ses 5 500 m2 ont connu 230 ans de maraîchage et d’horticulture avant d’être remis en culture en 1997 dans leur composition d’origine, une année avant l’ouverture du siège romand du musée national suisse. Aujourd’hui il comprend une collection vivante d’une centaine de variétés anciennes de fruits et légumes.

Le musée national suisse a choisi d’adjoindre au jardin un dispositif didactique élargissant l’expérience des visiteurs et enrichissant leurs connaissances. Prenant appui sur l’histoire des lieux, il en dégage des clés de lecture pour expliquer les enjeux contemporains. Cet apport complémentaire se déroule sur deux lieux : dans le potager même, et dans sa dépendance construite sur l’un de ses côtés. Dans le jardin, l’information est diffusée principalement sous forme orale, soit par des spécialistes lors de visites guidées, soit par le biais d’un audioguide.

Dans l’annexe se trouve désormais le centre d’interprétation du potager qui se propose d’expliquer l’entité qu’est ce jardin. Dans cette forme particulière d’exposition permanente, le but n’est pas de montrer des objets anciens et des originaux, mais d’offrir une base de réflexion pour mieux profiter de la visite du lieu. Ce centre permet ainsi de comprendre le jardin potager dans sa durée, depuis sa création dans les années 1730 jusqu’à aujourd’hui, en suivant l’évolution des domaines concernés, agronomie, botanique, écologie…
Par sa forme, l’exposition interactive met en scène ce patrimoine naturel en reproduisant notamment ses quatre carrés traditionnels consacrés à une saison et à une plante emblématique du jardin : la poire Sept-en-Gueule, le safran Crocus sativus L., la pomme de terre Vitelotte et le cardon épineux argenté de Plainpalais. Les liens entre l’extérieur et l’intérieur, entre jardin et expositions, sont constants, autant que le dialogue entre le XVIIIe siècle et des thématiques actuelles. Ainsi, avec la poire Sept-en-Gueule, il est question de biodiversité ; le safran Crocus sativus L. questionne la sexualité végétale ; la pomme de terre Vitelotte introduit les thématiques de l’agronomie et de l’économie alors que le cardon épineux argenté de Plainpalais rappelle l’importance des migrations pour l’enrichissement végétal.

Renseignements :
Musée national suisse
Château de Prangins
CH-1197 Prangins
téléphone + 41 22 994 88 90
info.prangins@snm.admin.ch