Colloque : De la friche industrielle au lieu culturel

Organisé par l’université de Rouen (Équipe La Friche, UMR CNRS IDEES), le colloque De la friche industrielle au lieu culturel aura lieu à Sotteville-lès-Rouen le 14 juin 2012 à l’Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue.

Cette journée a pour objet une meilleure connaissance des démarches de transformation urbaine et de développement local initiées par la société civile, lors de la réhabilitation de lieux que l’on nomme « friches culturelles ». Ce terme recouvre plusieurs acceptions. Il désigne d’un côté la fonction actuelle de ces lieux, qui est de promouvoir des activités artistiques et culturelles, et d’un autre côté, témoigne d’une mémoire sociale et industrielle. L’usage du terme friche renvoie à l’abandon d’un site dont l’activité s’est arrêtée, et en même temps à l’idée d’un lieu en devenir, d’un espace social en train de se construire. Dans un contexte européen de désindustrialisation qui a débuté à la fin du XX° siècle, et qui a rendu obsolètes des morceaux entiers de territoires urbains, ce colloque questionne les impacts sociaux et territoriaux de requalifications en milieux urbains. On s’interrogera sur la valeur accordée aux activités culturelles et artistiques dans le cadre du processus de reconversion urbaine, mais aussi sur la créativité architecturale, sur les usages des lieux et sur les formes de patrimonialisation.

Le colloque sera organisé autour de questionnements abordés en quatre ateliers :

– Le premier d’entre eux évoque l’histoire de La fabrique des lieux et La transformation de friches industrielles en lieux culturels. Seront alors décrits la genèse des démarches de friches culturelles, les hommes porteurs de projet, les histoires des lieux, les objectifs initiaux et les orientations actuelles. Une attention particulière sera portée sur la notion de fabrique d’un lieu culturel et ses transformations. Les temporalités et les évènements de l’investissement du lieu (mutations, ruptures, crises…) peuvent éclairer le déroulement des processus.

– La deuxième interrogation porte sur La créativité architecturale dans les friches culturelles. Il s’agira de questionner les contraintes posées par la transformation architecturale des lieux, et de voir en quoi les projets des friches culturelles sont supports de créativité. Les opérations menées ont-elles donné lieu à un laboratoire d’innovations architecturales et urbaines ?

– Le troisième questionnement aborde Les usages des lieux et l’inscription territoriale. Outre la fréquentation des espaces par des publics et par des artistes, il s’agit ici de rendre compte des impacts sociaux, économiques et territoriaux de la requalification de friches industrielles dans un quartier urbain. On s’attachera également à explorer les conditions d’une pérennisation et d’une durabilité de ces sites. Du côté de la production, de la diffusion et de l’appropriation des activités artistiques et culturelles, on exposera la tension qui s’exerce entre fabrique d’art et démarches artistiques partagées.

– Le dernier questionnement relatif au lien possible entre Friches industrielles et patrimonialisation explorera les positionnements des friches culturelles vis-à-vis du phénomène patrimonial. On interrogera ici la capacité des friches culturelles à inventer et à expérimenter un nouveau rapport au patrimoine. Peuvent-elles créer ou participer à un processus de reconnaissance patrimoniale, et de quelle manière ? Peut-on faire d’une friche industrielle un patrimoine ? Et, si oui, dans quelle mesure les procédures de protection institutionnelle (classement aux monuments historiques, au patrimoine mondial Unesco, en ZPPAUP…) entravent ou incitent à la reconversion et au projet culturel de la friche ? Il s’agit à partir d’enquêtes sur des friches culturelles de questionner ce que peut être le patrimoine.

Programme prévisionnel

8 h 30 : Accueil
9 h 00 : Introduction
9 h 30-10 h 30 Présentation des travaux de l’équipe La Friche
10 h 30-11 h 15 : Conférences
Patrimoine industriel, histoire et positionnement d’un État, Olga Deligianni, ministère de la Culture, Grèce
Politique urbaine locale et héritage industriel, Pierre Dubois, Ville de Roubaix
11 h 30-12 h 30 : Conférences
L’importance des lieux pour les publics de la culture, Emmanuel Négrier, université de Montpellier
Mouvement citoyen de reprise d’un territoire, Chantal Lamarre, Culture Commune
13 h 30-14 h 30 : Visite guidée de l’Atelier 231
14 h 30-17 h 30 : Ateliers thématiques
La fabrique des lieux et La transformation de friches industrielles en lieux culturels.
La créativité architecturale dans les friches culturelles
Les usages des lieux et l’inscription territoriale
Friches industrielles et patrimonialisation
17 h 30-18 h 30 : Table ronde finale

Renseignements :
Équipe La Friche
UMR CNRS IDEES
Université de Rouen
francoise.lucchini@univ-rouen.fr
sylvie.verite@univ-rouen.fr

Site Internet