Laboratoire(s) – arts et sciences

Festival du 14 au 17 mai 2013 organisé par l’université de Lyon, le château et le théâtre Théo Argence de Saint-Priest.

L’université de Lyon, le château et le théâtre Théo Argence de Saint-Priest organisent du 14 au 17 mai 2013, en partenariat avec l’Inserm, une série de rencontres et de partage entre publics, artistes, scientifiques, jeunes et ainés, amateurs et professionnels, à la manière d’un laboratoire explorant les corrélations possibles entre arts et sciences.

La programmation permet de poser des regards à la fois différents et complémentaires sur le monde, associant culture, champ artistique et recherche scientifique, avec notamment :

  • Binôme, La jeune fille et la mort (14 mai, théâtre Théo Argence)

Entrecroiser sciences dures et théâtre contemporain, c’est le pari de Binôme, un projet lancé en 2010 par Thibault Rossigneux avec sa compagnie, Le sens des mots. Ce spectacle illustre à travers la vidéo, la lecture de textes et l’improvisation musicale, la rencontre d’un auteur (Sabryna Pierre ) et d’un scientifique (Karim Jerbi), chercheur en neuroscience à l’Inserm de Lyon, la création née de cette rencontre et la réaction du chercheur confronté à cette création. Les représentations se prolongeront par un temps d’échange entre le public, les protagonistes et le metteur en scène.

  • Exposcience Rhône 2013 (15 et 16 mai, château de Saint-Priest)

Les jeunes porteurs de projet présentent leurs réalisations à caractère scientifique, technique et artistique. De nombreuses animations seront également proposées par des professionnels.

  • L’apéro mathématique (15 et 16 mai, château de Saint-Priest)

Un spectacle déambulatoire proposé par la Compagnie n+1, créé à partir de rencontres et d’échanges avec des mathématiciens issus du centre d’énergie atomique de Grenoble et du laboratoire de mathématiques Jean Leray de l’université de Nantes. Dans L’apéro mathématique, les mathématiciens sont des espions. Ils voyagent beaucoup, dans l’anonymat le plus complet. Ils participent à des conversations secrètes, ils usent de codes et de symboles chiffrés. Et comme les espions, ils ne se déguisent pas : ce sont des hommes et des femmes comme tout le monde et c’est ainsi qu’ils apparaissent.

  • Exposition Mémoire (15 et 16 mai, château de Saint-Priest)

Présentation en avant première du module Mémoire et ordinateur de l’exposition, dont la finalisation est prévue pour septembre 2013. Ce dispositif imagé et ludique, créé par Art’M et les CCSTI de Savoie, de la Loire et de l’Ain, propose d’élargir notre conception de la mémoire, d’en comprendre les mécanismes et d’en découvrir toutes les potentialités.

 Renseignements :

www.universite-lyon.fr/science-societe/