Université & histoire de l’art, objets de mémoire (1870­1970)

Ces journées d’études se dérouleront les 12 et 13 décembre 2013 à Bordeaux

Les journées d’études Université & histoire de l’art, objets de mémoire (1870-1970), organisées par l’université Bordeaux 3 Michel Montaigne (Centre de recherches E.A. 538 F.-G. Pariset) auront lieu au musée d’Aquitaine et à l’université Bordeaux Segalen les 12 et 13 décembre 2013.

Ces journées d’études s’inscrivent dans le cadre d’un programme de recherches sélectionné en 2010 par la Région Aquitaine. Celui-ci repose en particulier sur la localisation, l’identification, l’inventaire et la documentation du patrimoine de nature artistique, immobilier et mobilier, de l’université bordelaise, depuis les facultés construites à Bordeaux dans la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’à l’implantation du campus universitaire à Pessac au tournant des années 1960. Le programme de recherches entend couvrir trois domaines : l’architecture, la décoration et les collections (moulages et photographies pour l’essentiel) liées à l’enseignement de l’histoire de l’art.

Plusieurs actions ont été menées à leur terme depuis 2010 : Inventaire de la collection de moulages ; Inventaire de la collection de photographies ; Encadrement de la numérisation et de la campagne photographique des moulages et des photographies ; Construction, mise en ligne et diffusion d’un site Internet dédié au patrimoine artistique de l’université de Bordeaux (http://patrimoine-artistique.u-bordeaux3.fr/) ; Organisation de deux journées d’études (la première sur les méthodes d’inventaire et les problématiques d’indexation, de numérisation et de valorisation du patrimoine, la seconde autour des collections photographiques liées à l’enseignement de l’histoire de l’art)…

Ce travail est mené en collaboration avec plusieurs partenaires locaux : SCD de l’université Bordeaux 3, musée d’Aquitaine, service régional de l’Inventaire, musée des Beaux-Arts, musée d’Ethnographie de l’université Victor Segalen. Des liens ont été également établis avec la mission des archives et du patrimoine culturel du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ainsi qu’avec l’OCIM, qui a lancé une base de données sur les collections universitaires en France.

L’étude des objets artistiques en lien avec le patrimoine universitaire suscite actuellement un vif intérêt et ce, pour de multiples raisons. Les projets de réhabilitation à Dijon, à Toulouse ou à Bordeaux ont permis de revenir sur l’histoire de la conception des campus. Dans ce cadre, certaines universités, comme celles de Jussieu et de Rennes 1, ont pris conscience de la valeur des œuvres issues de la commande du 1% et des enjeux de leur conservation. La transformation du statut des établissements, la dynamique des conservateurs sur la question de la pérennité des moulages et l’intérêt pour l’histoire de l’enseignement de l’histoire de l’art encouragent les chercheurs à étudier les collections des anciens musées archéologiques universitaires. Ce programme s’inscrit aussi dans un processus de patrimonialisation des collections scientifiques au sens large.

 Au terme des différentes recherches menées par les collaborateurs du programme, ces journées d’études permettront de revenir sur le sujet du patrimoine artistique de l’université de Bordeaux en adoptant une vision synchronique par rapport à un territoire plus ample, englobant la France et l’Europe, et en conciliant le champ de l’histoire de l’art avec une perspective disciplinaire plus large. Elles entendent également encourager des approches typologiques croisées tout en les mettant en relation avec l’enseignement dispensé et la recherche scientifique, sur une période allant de la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’aux années 1960.

Renseignements

patrimoine.univ@gmail.com

 

Téléchargement

facilisis elementum venenatis sem, neque. ipsum lectus