Le musée des Gueules rouges à Tourves

Le nouveau Musée des Gueules Rouges retrace, le long d’un parcours de visite ludique, l’histoire de l’exploitation minière de la bauxite dans le Var.

Projet porté à l’origine en 1999 par la ville de Tourves (Var) conseillée par un groupe d’anciens mineurs et depuis 2006 par la Communauté de communes du Comté de Provence dans le département du Var, le musée des Gueules rouges est consacré à l’histoire de la production de la bauxite en Provence.

Avec la découverte de la bauxite et le début de l’extraction du minerai à la fin du XIXe siècle, Tourves, avec d’autres communes du Centre-Var (Mazaugues, Brignoles, Le Luc…), se trouvent au cœur du premier gisement mondial de bauxite. Entre la fin du XIXe siècle et les années 1980, le Var a ainsi constitué le principal gisement de bauxite français et a tenu le rôle de leader mondial pendant plusieurs dizaines d’années. Minerai de base de l’aluminium, la bauxite devient l’or de la Provence et est exploitée à ciel ouvert ou dans des mines souterraines. L’arrêt définitif de l’activité dans les années 1980, bien que programmé, n’a pas été accompagné d’un plan de reconversion économique et c’est dans un contexte de crise que la page a été tournée.

Afin de transmettre aux générations futures la mémoire de ce passé qui a profondément marqué le bassin brignolais pendant un siècle, les anciens mineurs ont été à l’origine de ce projet en faisant don de leurs souvenirs, de leurs collections et en portant témoignage de leur activité.

Le musée des Gueules rouges retrace l’histoire de cette activité minière, industrie qui a fortement marqué et façonné le territoire. Il relate également l’histoire des mineurs, qui travaillant dans des conditions éprouvantes, rentraient chez eux couverts de poussière rouge de bauxite, ce qui leur a valu le surnom de « Gueules rouges ».

Le musée est également un musée scientifique et technique. À travers ses collections et les différents supports multimédia, il présente la genèse géologique de la bauxite mais aussi les processus industriels de transformation de ce minerai en alumine puis en aluminium. Enfin, il met en avant les multiples secteurs d’utilisation contemporains de ce métal (transport, architecture, design, sport…) à travers une présentation originale d’objets en aluminium.  Le musée des Gueules rouges possède une importante collection d’outils, d’engins miniers et d’objets en aluminium. À ce jour plus de 1 000 objets ont été inventoriés.
Cette collection s’est enrichie grâce à de nombreux dons de particuliers et d’entreprises, d’achats effectués par l’association des Gueules Rouges du Var, la Mairie de Tourves, et la Communauté de Commune du Comté de Provence, mais aussi grâce à des partenariats établis avec des collectionneurs privés.

Le parcours de visite du musée proprement dit s’achève par la lampisterie, étape obligatoire avant la descente à la mine. Les visiteurs s’équipent alors de casques avant de pénétrer grâce à un ascenseur et sous la conduite d’un guide dans une galerie d’extraction de plus de 900 m2, reconstituée – dans les grands espaces qui accueillaient autrefois les cuves en béton de l’ancienne cave coopérative de Tourves – par les mineurs bénévoles de l’association des Gueules Rouges du Var.

Enfin, le musée propose au jeune public (6-12 ans) des visites-ateliers au cours desquelles les enfants sont invités à poursuivre l’activité par un atelier de création. Par ailleurs, des ateliers pédagogiques en lien avec les programmes scolaires et élaborés en lien avec l’Éducation nationale sont disponibles pour chaque niveau scolaire, de la maternelle au lycée.

 Renseignements

Musée des Gueules rouges
Avenue de la Libération
83170 Tourves
téléphone + 33 4 94 86 19 63

contact@museedesgueulesrouges.fr

http://museedesgueulesrouges.fr