Chasseur d’aurores

Conférences et débats – Paroles d’auteurs, le 2 octobre 2014 au Musée des arts et métiers

Boréales au pôle Nord, australes au pôle Sud, les aurores, voiles de lumière colorée dans le vert ou le rouge, sont sans aucun doute les manifestations les plus spectaculaires de l’impact du vent solaire sur la haute atmosphère de la Terre. La tête dans les étoiles mais les pieds sur terre, le chasseur d’aurores scrute l’activité du Soleil et élabore des modèles de prévision des éruptions ou orages solaires pour évaluer les risques de perturbations.

Des systèmes de télécommunications aux réseaux électriques, en passant par les GPS, les systèmes technologiques subissent les effets de ces vents chargés de particules électrisées, sans oublier l’influence de l’activité solaire dans la machine climatique. Une nouvelle discipline est née : la météorologie de l’espace ou space weather, « le temps qu’il fait dans l’espace ». Sur le terrain, le quotidien des chercheurs est fait de découvertes inattendues mais aussi de difficultés à surmonter pour faire progresser notre compréhension du Soleil et son impact sur les planètes du système solaire.

Grâce à la Planeterrella, un simulateur d’aurores polaires, le chasseur d’aurores devient sculpteur de lumière. Venez vivre en direct l’émotion de ces phénomènes éblouissants qui se produisent dans notre environnement spatial.

Avec Jean Lilensten, directeur de recherche au CNRS, Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble (CNRS – université Joseph Fourier), auteur de l’ouvrage Chasseur d’aurores (La Martinière, 2014). Rencontre animée par Daniel Fiévet, journaliste scientifique et producteur à France Inter, et associée à une démonstration de la Planeterrella.

  • jeudi 2 octobre 2014, 18h30-20h00 à l’Amphi Abbé Grégoire

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles.
Inscription fortement recommandée :
musee-conf@cnam.fr

http://www.arts-et-metiers.net