La planète des hommes. Réenchanter le risque

Conférence-débat le 4 décembre 2014 au Musée des arts et métiers, Paris

Quelle mouche a piqué nos contemporains ? Ils ne paraissent regarder vers l’avenir que la peur au ventre, cherchant les premiers signes d’une apocalypse écologique. Ils ont le sentiment d’être menacés par les ondes, la radioactivité, par leur assiette même, devant laquelle ils se souhaitent bonne chance plutôt que bon appétit. En un mot, certains discours ont fait de nous des hypocondriaques permanents à peine étonnés que surgisse une nouvelle alerte sanitaire, fatalistes face aux scénarios de fin du monde qui sont devenus les narrations dominantes de notre avenir commun.

Dans cette idéologie de la peur et de la précaution mortifère, les promoteurs de l’« heuristique de la peur » (Hans Jonas) commettent une erreur qui pourrait être fatale à l’humanité en tentant de mettre sous contrôle le moindre de nos gestes. Il est donc impératif de construire une nouvelle histoire de notre avenir commun, de réenchanter le risque, pas seulement pour sortir d’un climat morose, mais pour notre survie même.

Avec Gérald Bronner, professeur de sociologie à l’université Paris-Diderot et autour de l’ouvrage La planète des hommes. Réenchanter le risque (PUF, 2014). Rencontre animée par Daniel Fiévet, journaliste scientifique et producteur à France Inter.

> Conférence et débat, le jeudi 4 décembre 2014, 18h30-20h00, Amphi Abbé Grégoire

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles.
Inscription fortement recommandée : musee-conf@cnam.fr

Renseignements

Musée des arts et métiers
60 rue Réaumur – 75003 Paris

www.arts-et-metiers.net