La mise en réseau de Centres d’Interprétation du Patrimoine du Bas-Rhin

Le Conseil général du Bas-Rhin est à l’initiative d’un programme de Centres d’Interprétation du Patrimoine (CIP).

Par cet engagement, le Conseil général illustre sa volonté de favoriser la mise en réseau des structures patrimoniales et des acteurs du territoire, et de développer les actions de préservation, de valorisation et de sensibilisation au patrimoine et d’éducation au patrimoine auprès d’un large public.

Le Conseil général a ainsi défini un cadre commun à ces Centres d’Interprétation du Patrimoine, en s’inspirant à la fois des Centres d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (CIAP) mis en place par le ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre de la labellisation « Ville d’Art et d’Histoire », et à la fois du label régional « Centre d’Initiation à la Nature et à l’Environnement » (CINE) et du label national « Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement » (CPIE).

Une série de thématiques représentatives de l’identité du Bas-Rhin a ainsi été identifiée et cinq projets ont été labellisés :

Les Ateliers de la Seigneurie, Gestes et savoir-faire à Andlau : cet équipement, créé en 2013, a vocation à expliciter et valoriser l’ensemble des ressources et savoir-faire du territoire du pays de Barr et du Bernstein ; il propose une découverte active du patrimoine sous l’angle des métiers d’art et artisanaux liés à la tradition, à la restauration du patrimoine et à la création.

  • La Villa, archéologie à Delhingen : ce projet vise à sensibiliser au patrimoine et à l’environnement du territoire de l’Alsace Bossue ; il propose un espace d’interprétation dédié à la découverte d’une campagne à l’époque gallo-romaine, à l’histoire et l’architecture en Alsace Bossue, un parcours extérieur visant à valoriser l’espace rural d’hier et d’aujourd’hui ainsi que le site archéologique de la villa gallo-romaine de Dehlingen.
  • La Maison Rurale de l’Outre-Forêt, arts et traditions populaires à Kutzenhausen : ouverte en 1998, cette maison est un ancien corps de ferme, restauré, qui raconte la vie d’une famille paysanne au début du XXe siècle en Alsace du Nord.
  • Point d’Orgue, orgues et flûtes du monde à Marmoutier : cet équipement, qui ouvrira ses portes fin 2014, aura vocation à mettre en valeur le riche patrimoine organistique de l’Alsace (1 300 orgues) ainsi que les savoir-faire associés, à rendre ce patrimoine plus accessible et ouvert vers le monde contemporain et de la recherche.
  • Le château de Lichtenberg, patrimoine et création artistique : lieu unique alliant vestiges et architecture contemporaine, le château invite à la découverte du territoire du Pays de la Petite Pierre à travers son histoire, la géologie des Vosges du Nord. Théâtre de plein air depuis 1913, il favorise le développement du spectacle vivant en ses murs et au-delà, en accueillant par exemple des résidences d’artistes.

En 2012, le Conseil général du Bas-Rhin s’est lancé dans la structuration de ce réseau des Centres d’Interprétation du Patrimoine. Les objectifs sont multiples : donner du sens à ce réseau, garantir et maintenir la qualité de ces équipements, et assurer une meilleure visibilité au Département, principal financeur.

Pour mener à bien ce chantier, 3 groupes de travail ont été constitué : l’un rassemblant les représentants politiques des CIP, l’autre regroupant les chefs de projet et responsables des CIP, enfin un dernier groupe réunissant des partenaires et prescripteurs des CIP (représentants de l’éducation nationale, de l’éducation populaire, du tourisme, et des équipements culturels situés sur le département du Bas-Rhin).

Le Conseil Général du Bas-Rhin se positionne, désormais, comme un coordinateur et animateur de ce réseau ; il souhaite ainsi favoriser les échanges et le partage de savoir-faire, et faciliter la mise en place de partenariats et de projets communs.

Dans cette même logique, le Conseil général a souhaité mettre en place des conventions d’objectifs avec ces différents CIP permettant ainsi de garantir cette exigence qualitative et de participer à la mise en œuvre des objectifs stratégiques de la collectivité. Les CIP auront, dès lors, des axes de travail communs, et pourront s’investir dans une action expérimentale ou un public prioritaire, permettant d’alimenter ensuite les échanges et les partages de savoir-faire à l’échelle du réseau. Un premier chantier s’est concrétisé avec la mise en place d’une identité visuelle commune, à l’échelle du réseau.

Un premier support de communication a vu le jour (un document d’appel généraliste), et d’autres suivront (grands rendez-vous de chacun des CIP, brochure rassemblant l’offre pédagogique des CIP à destination du public enseignant et de l’éducation populaire).

Texte rédigé en collaboration avec Flore Gully, attachée de conservation du patrimoine et conseillère technique Musées et Centres d’Interprétation du Patrimoine au Conseil général du Bas-Rhin

 Renseignements :

Conseil général du Bas-Rhin

www.bas-rhin.fr/culture/patrimoine/centres-d-interpretation-patrimoine

Téléchargements

dictum mattis dolor. eleifend at facilisis sed