Aeroscopia, un musée aéronautique à Blagnac

Le musée aéronautique Aeroscopia a ouvert ses portes au public en janvier 2015 à Blagnac, l’un des berceaux de l’aéronautique civile et militaire mondiale et de l’histoire des grands pionniers de l’aviation.

Depuis plus de 30 ans, les acteurs et les témoins de cette épopée industrielle, technologique et humaine se sont mobilisés pour que cette histoire soit reconnue et partagée et que ce patrimoine historique soit préservé.

Le projet Aeroscopia est porté par le monde associatif (Académie Nationale de l’Air et de l’Espace, Ailes Anciennes Toulouse, Cap Avenir Concorde
, Aérothèque, Flight Heritage, Spot’ Air, Virtu’Ailes) regroupé au sein de « Terre d’Envol », les collectivités territoriales, Airbus mais aussi par la Ville de Blagnac qui a confié l’exploitation du musée aéronautique au groupe Manatour – spécialisé dans l’exploitation touristique de sites de savoir-faire industriels et techniques – dans le cadre d’une délégation de service public d’une durée de 6 ans. L’ensemble du projet de 21 500 000 euros HT a bénéficié du financement de la ville de Blagnac (8 450 000), de Toulouse Métropole (5 000 000), d’Airbus (3 500 000), de la Région Midi-Pyrénées
(2 680 000), du Département de Haute-Garonne 
(1 570 000), du Feder (200 000) et d’Aérotheque (100 000).

Le musée se déploie sur une surface totale d’environ 15 000 m2 comprenant une halle d’exposition de plus de 7 600 m2, d’un bâtiment d’accueil de 1 500 m2 et d’une aire « Le Tarmac » de 6 000 m2 qui accueille le Concorde n°9, la Caravelle et prochainement un A400M.

Aeroscopia a pour mission non seulement la conservation et la valorisation du patrimoine aéronautique déposé par les associations patrimoniales locales et Airbus Operations SAS mais aussi la transmission de la culture aéronautique, élément fondamental dans la construction de l’identité régionale.

Pivot du programme muséographique, la fresque historique de 58 mètres de long relate l’histoire de l’aéronautique de l’Éole de Clément Ader jusqu’à aujourd’hui. Puis, un ensemble de maquettes d’avions au 1/25e retrace les grands moments de la production industrielle toulousaine, des années 1920 à nos jours (les modèles d’avant-guerre produits par Émile Dewoitine, le D.1 C1, un des premiers avions à structure métallique ou le D.520, chasseur mythique de la Seconde Guerre mondiale mais également les fleurons de l’industrie toulousaine de la Caravelle à l’A350 XWB).

aeroscopia2La collection d’avions présentées ensuite comprend des appareils mythiques de l’aviation commerciale
à réaction des années 1950 à nos jours, intimement liés à l’histoire régionale tels que la Caravelle, le Concorde, l’A300B ou encore le transporteur Super Guppy mais également des aéronefs militaires, des avions dédiés au transport d’affaires, à la recherche scientifique ou aux loisirs, l’ensemble permettant d’élargir les perspectives et de dépasser les frontières nationales.

Enfin, six espaces d’exposition thématiques et interactifs complètent et éclairent la collection d’avions :

  • Voyage en coulisses permet découvrir toutes les étapes techniques qu’il ne voit pas habituellement, depuis la préparation technique de l’avion jusqu’au guidage du pilote sur le tarmac d’arrivée, en passant par le contrôle aérien, la pressurisation cabine ou le langage aéronautique international ;
  • Les métiers AERO présente un panorama complet des métiers de l’aéronautique, tant dans le domaine de l’industrie que de l’exploitation ;
  • Assembler un avion dévoile les pièces principales d’un avion et des différentes phases d’assemblage ;
  • Dans Mécanique du vol, le visiteur peut prendre place à bord d’un simulateur et explorer les commandes de vol, les gouvernes et les mouvements de l’avion ;
  • Archéologie aéronautique permet de mettre au jour les vestiges d’un avion disparu et ainsi lever le voile sur son pilote et sa mission ;
  • Projection vers le futur : cet espace conçu par Airbus Group en forme d’igloo propose une vision des innovations des transports aériens.

Une programmation de médiation culturelle pour tous les publics (visite découverte, visites guidées thématiques, visites spécifiques en lien avec les programmes scolaires pour les classes maternelles, les collèges et les lycées…) conçue en partenariat avec l’Académie de Toulouse, les universités et les entreprises aéronautiques a pour objectifs la sensibilisation des publics à l’histoire, aux sciences, à la technologie et aux métiers du secteur aéronautique. Enfin, l’application mobile, téléchargeable sur Internet ou directement sur place, propose des monographies d’avions, des visites guidées géolocalisées, des informations pratiques, des plans…. ; elle offre aux visiteurs plusieurs entrées distinctes dès la page d’accueil.

Aeroscopia est construit sur le site de Pinot, en bordure de la ZAC Aéroconstellation, berceau de l’A380, elle-même en lien direct avec la plate-forme aéroportuaire et les pistes de Toulouse-Blagnac. Le choix de cet emplacement permet notamment de mutualiser la billetterie du musée avec celle des circuits de visite de la chaîne d’assemblage final de l’A380 et des usines Airbus, renforçant significativement l’offre touristique industrielle et culturelle du site.

 Renseignements

Musée Aeroscopia
6 rue Roger Béteille
31700 Blagnac

www.musee-aeroscopia.fr

Photos : Aeroscopia, musée aéronautique avec à droite “Le Tarmac” © Aeroscopia / La halle de présentation des avions © Pe Langenfeld Replic Air

 

Aenean ipsum commodo adipiscing diam Praesent ipsum elit.