De la carte au paiement dématérialisé, comment sécuriser notre argent ?

Conférences et débats – Rencontres du Café des techniques, le jeudi 17 septembre 2015, musée des arts et métiers, Paris

Payer avec un tweet ou un selfie ? Le numérique a tout bouleversé, même l’argent. On assiste aujourd’hui à une véritable multiplication des modes de paiement, certains poussant la dématérialisation jusqu’à nous faire oublier la dépense elle-même. Si la carte bancaire est un succès incontestable, nous restons encore de grands amateurs d’espèces et de chèques ; demain, nous paierons avec notre téléphone ou notre montre connectée.

La puce, clé de voute de la sécurisation des transactions par carte bancaire pourrait bien se voir voler la vedette par sa cousine la carte SIM ! Alors que Moneo, le porte-monnaie électronique lancé en 1999 vient tout juste d’être abandonné, quelle sera la technologie qui saura conquérir la confiance des consommateurs ?

Avec la technologie NFC, Near Field Communication, plus besoin de faire de code, il suffit d’approcher sa carte sans contact ou son téléphone à 3 ou 4 cm du terminal pour valider la transaction. Progressivement, le mot de passe pourrait bien être remplacé par des dispositifs d’authentification biométrique, empreinte digitale, voix… qui équipent déjà les nouvelles générations de smartphone. D’autres expérimentations sont en cours, comme la carte virtuelle dynamique qui permet de générer un code à usage limité dans le temps.

Jusqu’où ira la dématérialisation ? Quels seront les modes de paiement de demain ? Comment éviter les fraudes et garantir les mesures de sécurité destinées à vérifier l’authenticité des dispositifs et de son utilisateur ? Au-delà de la sécurisation des transactions, quels sont les impacts sur la gestion au quotidien de nos finances et les relations complexes que nous entretenons avec l’argent ?

Avec la participation de :

Nicolas Chatillon, directeur du développement, banque commerciale & assurance, BPCE
Jeanne Lazarus, chargée de recherche au CNRS, membre du Centre de sociologie des organisations CSO (SciencesPo/CNRS), auteur de L’épreuve de l’argent (Calmann-Lévy, 2012)
Jean-Jacques Quisquater, professeur émérite de cryptologie, université catholique de Louvain.
Rencontre animée par Daniel Fiévet et suivie d’une visite de l’exposition Carte à puce. Une histoire à rebonds.

Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Inscription en ligne

> Conférences et débats – Carte à puce. Une histoire à rebonds – Rencontres du Café des techniques, le jeudi 17 septembre 2015, 18h30-20h00

Renseignements

http://www.arts-et-metiers.net/