Le Museon Arlaten à la loupe

Fermé depuis 2009 pour rénovation, cet ouvrage retrace les aventures de ce chantier.

Le Museon Arlaten, musée départemental d’ethnographie, créé en Arles par Frédéric Mistral en 1896, a fermé ses portes en octobre 2009 pour une rénovation de plusieurs années, visant à faire de ce musée d’ethnographie du XIXe siècle un musée de société du XXIe siècle. Une phase importante de ce travail a été la création d’un Centre d’étude, de conservation et de restauration des œuvres (CERCO), bâtiment livré en janvier 2011. Le CERCO accueille toutes les collections d’objets, de bibliothèques patrimoniales et d’archives historiques. Ses équipements permettent leur étude, leur restauration et leur consultation par les chercheurs.

À la fin du XIXe siècle, à l’ouverture du Museon Arlaten, les visiteurs avaient le sentiment de vivre une expérience extraordinaire en découvrant un patrimoine local. Cependant, personne ne s’interrogeait alors sur la sauvegarde de ces objets du quotidien déjà fragilisés par un usage prolongé avant leur entrée au musée. Tout ce qui se tramait derrière certaines portes closes était par avance méconnu, voire disqualifié ; et pourtant, c’est là que prenait place un autre musée fermé au public et défini par le vocable « réserves ». En 1991, grâce à l’engagement du Conseil général des Bouches-du-Rhône, une équipe spécialisée de professionnels du patrimoine est affectée au Museon Arlaten. Elle dresse un bilan exhaustif des inventaires, un programme des interventions d’urgence sur les collections et met en œuvre des mesures de prévention. En 2002, l’appellation « Musée de France » est attribuée au Museon Arlaten, qui se lance alors dans un chantier de rénovation global, intellectuel et architectural, pour devenir un véritable centre dédié à la gestion matérielle et scientifique des collections. La première phase de chantier est la construction d’une extension dans les ateliers ferroviaires de l’ancienne Compagnie de Chemins de fer, fermés depuis 1985. Après 4 ans de travaux, le CERCO est inauguré en juin 2013. Il associe aux réserves un espace de consultation, des ateliers techniques de restauration, de dépoussiérage, d’encadrement et de menuiserie légère, ainsi qu’une salle dédiée à la désinsectisation des œuvres par congélation et par anoxie. Il permet aux équipes du musée de procéder à l’inventaire, au conditionnement des œuvres et à la préparation des expositions dans des conditions optimales.

L’ouvrage Le Museon Arlaten à la loupe – Images du CERCO (144 p. ; ISBN : 978-2-330-03666-9) raconte cette aventure. Écrit par Dominique Séréna-Allier, Florence Sizaret et Aurélie Samson avec la collaboration de Françoise David et Gaëlle Thouzery et des photographies de Sébastien Normand, il est publié en partenariat avec les Éditions Actes Sud. Organisé en quatre grands chapitres – L’aménagement, Le traitement, Les réserves, Le projet architectural et muséographique – il retrace la construction du CERCO et permet de découvrir les différents chantiers de conservation préventive et de restauration menés dans ses murs.

Renseignements

Museon Arlaten
29-31 rue de la République
13200 Arles

www.museonarlaten.fr