Gérer les risques pour le patrimoine : prévention et préparation aux situations d’urgence. Des risques du quotidien aux risques majeurs

Formation proposée par l’INP destinée aux conservateurs du patrimoine et professionnels du patrimoine d’Etat et des collectivités territoriales

L’objectif de la formation est de permettre à des responsables de sites ou d’institutions culturelles conservant et/ou présentant des collections de faire le point sur les enjeux de la gestion des risques. Tempêtes, crues et glissements de terrain, explosions industrielles, incendies ravageurs du patrimoine, tsunami et tremblements de terre, simples vols ou vols aggravés, vandalismes divers, sont autant d’événements passés ou potentiels qui incitent la communauté internationale de la conservation à attirer l’attention sur ces risques naturels ou engendrés par l’homme.

Plus insidieux, plus discrets, moins impressionnants mais aussi plus fréquents, les risques du quotidien tels que le risque d’inondation provoqué par une descente d’eau obstruée, un bac de rétention qui déborde, une canalisation percée ou le risque d’incendie lié par exemple aux travaux, au stockage des produits inflammables peuvent également provoquer d’importants dégâts et perturber le fonctionnement de l’ensemble de l’institution.

Intégrer ces risques dans la politique patrimoniale globale ou de proximité, du musée ou de toute institution conservant ou présentant les richesses de la nation, est une absolue nécessité.

Programme prévisionnel

Risques du quotidien

  • Risques du quotidien et plan de prévention
  • Un exemple : l’infestation
  • La sécurité contre les sinistres : feu et dégât des eaux
  • La sûreté : protection contre l’intrusion et le vol
  • Le plan de sauvegarde des biens culturels : méthodologie et exemples

Les risques majeurs

  • Le cadre législatif et réglementaire
  • Concevoir un plan d’urgence
  • Plan de protection et d’évacuation des œuvres en cas de sinistre
  • La gestion d’une inondation : l’exemple du musée Unterlinden à Colmar
  • Le séisme : l’exemple des Abruzzes

Les acteurs de l’urgence

  • Agir et réagir sur le terrain avec les différents acteurs : les services de la prévention et de la gestion des risques
  • Les missions du Bouclier bleu
  • Formation et sensibilisation de la société civile à la vulnérabilité des patrimoines et à la gestion des risques

Prévenir les risques et gérer l’urgence

  • Le Legambiente (Italie). Organisation générale, philosophie du projet et méthode d’intervention : l’expérience du bénévolat au service du patrimoine culturel
  • Le plan de sauvegarde des œuvres d’art dans les Monuments historiques
  • Cas pratique : mise en situation opérationnelle au Centre de conservation et de ressources du MuCEM
  • Le plan de sauvegarde des collections du MuCEM
  • La conservation prévisionniste : la santé et la sécurité des hommes et de l’environnement

Coordonnateurs : Roland May, conservateur général du patrimoine, directeur du Centre interdisciplinaire de conservation et de restauration du patrimoine – CICRP, et Roch Payet, restaurateur du patrimoine, consultant en conservation préventive

Infos pratiques

Public concerné : conservateurs du patrimoine et professionnels du patrimoine d’Etat et des collectivités territoriales

Date : 17, 18 et 19 et 20 novembre 2015

Durée : 4 jours

Lieu : MuCEM Marseille

Prix : 1060 euros (voir les conditions d’inscription)

Inscriptions

Formulaire d’inscription / Formation permanente
Bulletin d’inscription à envoyer à Sandrine Ménard – Institut national du patrimoine – 2 rue Vivienne, 75002 Paris. Renseignements au 01 44 41 16 51