Le Colportage des sciences transfrontalier

Un guide des bonnes pratiques sur le colportage des sciences transfrontalier publié par La Nef des sciences (Mulhouse) et le Centre Nature Les Cerlatez (Suisse)

Le Rhin Supérieur est une région riche en entreprises innovantes et en instituts de recherche.

Or, les vocations scientifiques ont tendance à s’émousser, la relève risque de n’être pas assurée et dans le Jura et le Haut-Rhin, du personnel qualifié manque déjà dans les entreprises de secteurs de pointe.

Pour inverser ce phénomène, les collectivités publiques souhaitent rendre les sciences et techniques plus attractives aux yeux des jeunes et renforcer l’intérêt pour les métiers à la base de l’économie régionale. Une telle démarche ne va pas de soi :

les enseignants redoutent d’aborder les domaines scientifiques qu’ils connaissent mal ;

les enseignements s’en tiennent à des apprentissages théoriques, le lien avec la pratique, les ouvertures professionnelles, les possibilités transfrontalières, ne se font pas ;

  • les événements scientifiques pour la jeunesse sont situés dans les centres urbains, et toutes les classes n’en bénéficient pas (distance, temps, tracas douaniers, coût).

La Nef des sciences et le Centre Nature Les Cerlatez, reconnus dans la transmission du savoir scientifique auprès des jeunes, considèrent que la transposition du concept de colporteur des sciences au niveau transfrontalier constitue une démarche nouvelle et l’instrument adéquat pour dépasser les difficultés précitées et atteindre le plus grand nombre de classes.

Le colporteur est inspiré des épiciers qui venaient vendre leurs produits dans les villages à bord d’une camionnette. Avec la proximité, il s’agissait d’atteindre chacun en allant à sa rencontre. L’adaptation pédagogique est celle d’un vulgarisateur scientifique qui, à la demande des enseignants, va à la rencontre des classes où qu’elles se trouvent et tire de son unité pédagogique mobile des expérimentations inventives et ludiques favorisant les échanges, le plaisir de la découverte, le lien à la pratique dans des domaines étendus (astronomie, chimie, géologie, énergie, science des matériaux, biologie, environnement, paléontologie et archéologie…). Il s’agit donc de :

  • développer un projet pédagogique commun basé sur des interventions de proximité, valorisant les compétences et expertises complémentaires de la Nef des sciences et du Centre Nature Les Cerlatez ;
  • transmettre la culture scientifique et technique auprès des élèves en allant à la rencontre des écoles de part et d’autre de la frontière et en tissant un réseau d’enseignants intéressés à exploiter les richesses de l’espace transfrontalier ;
  • éveiller l’intérêt des jeunes pour les professions scientifiques et techniques, avec un accent sur celles prédominant dans l’économie régionale ;
  • ouvrir les jeunes aux différences culturelles entre leurs deux pays et les faire communiquer entre eux, notamment à travers un site Internet ;
  • encourager les enseignants à dépasser leurs réticences face à l’enseignement des sciences et susciter la mise en réseau de leurs classes.

Le site Internet (www.colportage-sciences.net) sert d’expérience-pilote sur les conditions de dynamisation de tels échanges sur le plan transfrontalier. Le colportage est particulièrement favorable pour toucher un large public scolaire (5 à 18 ans) : polyvalent, il permet des animations « à la demande », s’adaptant au programme scolaire ; itinérant, il rend possible une sensibilisation partout dans des territoires éloignés des centres urbains.

Renseignements

La Nef des sciences
Faculté des Sciences et Techniques
4 rue des Frères Lumière
68093 Mulhouse cedex
nef-des-sciences@uha.fr
www.nef-sciences.fr

lectus dolor. accumsan Donec venenatis, Sed leo. id nunc nec ipsum