Tromelin, l’île des esclaves oubliés

Exposition du 21 décembre 2015 au 31 mars 2016 au Musée d’Archéologie et de Préhistoire de Martinique, Fort-de-France

Parti de Bayonne le 17 novembre 1760, l’Utile, un navire de la Compagnie française des Indes orientales, s’échoue le 31 juillet 1761 sur l’Île de Sable (aujourd’hui Île Tromelin), un îlot désert de 1 km² au large de Madagascar.
Il transporte 160 esclaves malgaches achetés en fraude, destinés à être vendus à l’Île de France (l’Île Maurice actuelle). L’équipage regagne Madagascar sur une embarcation de fortune, laissant 80 esclaves sur l’île, avec la promesse de venir bientôt les rechercher.
Ce n’est que quinze ans plus tard, le 29 novembre 1776, que l’enseigne de vaisseau, futur chevalier de Tromelin, commandant la corvette La Dauphine, sauve les huit esclaves survivants : sept femmes et un enfant de huit mois.

Le propos

À travers le naufrage et la survie des rescapés de l’Utile, c’est un pan de l’histoire maritime et la question de la traite et de l’esclavage dans l’océan indien qui sont abordés.
Cette exposition-panneaux est l’occasion de présenter les résultats des travaux conjoints, terrestres et sous-marins, du Groupe de recherche en archéologie navale (Gran) et de l’Inrap aux abords de l’île.

> Exposition du 21 décembre 2015 au 31 mars 2016 au Musée d’Archéologie et de Préhistoire de Martinique, Fort-de-France

Renseignements

Musée d’Archéologie et de Préhistoire de Martinique
9 rue Liberté
97200 Fort-de-France.
Martinique
Tél. : 05 96 71 57 05.
http://www2.cg972.fr