Chamanes et divinités de l’Équateur précolombien

Exposition du 16 février 2016 au 15 mai 2016 au musée du Quai Branly, Paris

Immersion dans le monde des esprits de l’Amérique précolombienne à travers l’une des figures majeures des cultures ancestrales d’Équateur : le chamane. Passeur de tradition, il présidait rites, cérémonies ou fêtes, assurant ainsi l’ordre spirituel et social d’une communauté.

Prêtre aux pouvoirs surnaturels, exerçant parfois des fonctions politiques, le chamane consolidait l’ordre à travers une multitude de rites et de cérémonies ponctuant le calendrier annuel.

La thématique du chamanisme reste ainsi indissociable de l’histoire des civilisations de l’Équateur préhispanique. Reflet de la pensée et de la philosophie des peuples ancestraux, son système de croyances a présidé à la construction de leur monde social, économique et politique. Ses habitudes, valeurs et savoirs font aujourd’hui partie d’un legs millénaire, transmis aux peuples de l’actuel Équateur.

Rituels de guérison, de fertilité ou d’initiation, tous avaient pour but de rétablir la connexion entre les différents niveaux de l’espace cosmique : le monde extérieur ou céleste (les astres), l’inframonde ou monde intérieur (peuplé de défunts et d’esprits) et, au milieu, la Terre-mère ou Pachamama, le monde terrestre des êtres humains et des animaux. Une mission de médiateur social en somme, attribuée dès l’enfance, entre le commun du peuple et les divinités, puissants animaux ou êtres mythiques.

> Exposition du 16 février 2016 au 15 mai 2016 au musée du Quai Branly, Paris

Renseignements

http://www.quaibranly.fr/