La renaissance de la grande verrière du musée d’Histoire naturelle de Lille

Fermée au public depuis 13 ans, la grande verrière du musée d’Histoire naturelle de Lille rénovée a été inaugurée le 11 décembre 2015, par Martine Aubry, maire de Lille.

La grande verrière du musée d’Histoire naturelle existe dans les espaces d’exposition permanente depuis l’installation des collections d’animaux naturalisés dans le bâtiment en 1908 ; son décor actuel date des années 1920. C’est un grand diorama de 10 mètres de large sur 6 mètres de profondeur qui abrite 30 spécimens naturalisés de grands mammifères.

Son aspect spectaculaire en a fait un élément majeur du musée et un souvenir marquant pour des générations de Lillois. Ce diorama présente près d’une trentaine d’animaux naturalisés cohabitant sur un rocher monumental. Les spécimens mis en scène incarnent les espèces de mammifères les plus diverses : du rhinocéros à l’ours polaire, en passant par l’orang-outang, la girafe, le mouflon ou la panthère des neiges…

Fin 2002, une rupture de canalisation est à l’origine de l’effondrement du plafond. Le verdict de réparation est à l’époque sans appel : il faut détruire tout le décor en béton sur armature bois pour pouvoir réparer. La décision est cependant ajournée sine die, le grand diorama caché derrière une fine couche de tissu tendu et les spécimens laissés en place.

En 2014, l’équipe du musée s’attelle à un vaste chantier de mise en valeur des espaces permanents. La grande verrière est visitée, analysée. Une solution légère de rénovation conservant l’intégrité du décor est finalement trouvée. Les spécimens volumineux sont déposés et temporairement stockés dans des réserves pendant le ravalement. Lors de ce transfert, ils font l’objet de diagnostics qui permettent d’estimer le budget du projet qui est proche de 35 000 € pour la restauration des spécimens et la reprise du décor.

La rénovation est en grande partie financée par la Ville de Lille sur ses fonds propres, avec l’aide de la DRAC Nord-Pas de Calais qui accompagne le projet et le soutien en mécénat privé de l’association des Amis des Musées de Lille et de la Fédération régionale des Amis de musées. En parallèle, le musée mène cette opération sur un mode participatif en se lançant dans une opération inédite à Lille de crowdfunding. Par l’entremise d’une plateforme de financement participatif, le musée sollicite ses visiteurs et ses soutiens pour participer à l’opération. Près de 180 personnes accompagnent le projet pour un montant compris entre 5 € et 1 000 €. Au total, le musée collecte près de 12 000 €, dépassant de 5 000 € l’objectif initial. La communication, un peu impertinente, proposée par la Direction de la communication de la Ville aide au succès du projet : les trois ambassadeurs du projet, Ginette la girafe, Gaston le mouflon et Bérengère l’ourse polaire, se font les porte-parole de leurs semblables pour vous susciter les dons. L’argent supplémentaire ainsi collecté a permis la réalisation d’une brochure, illustrée par le dessinateur François Boucq, retraçant l’histoire de la verrière et du projet, et remise gratuitement au public.

Au-delà de l’aspect financier, le musée a souhaité dans cette opération repenser son rapport à son public et le rendre acteur de ce qui se déroule au musée. La communication numérique facilite la mise en place de ce type de souscription et contribue à « dépoussiérer » l’image du musée dans son réseau.

Renseignements

Musée d’Histoire naturelle
téléphone + 33 3 28 55 30 80
contact-mhnl@mairie-lille.fr
www.mnhn.lille.fr