Être archéologue, historien de l’art ou conservateur face à des patrimoines dévastés

Journée d’étude de troisième cycle de l’École du Louvre le 14 septembre 2016

L’actualité médiatique relative aux désastres de la crise politique au Proche-Orient insiste particulièrement sur les offenses faites aux patrimoines : utilisation de sites archéologiques comme bases stratégiques ou lieux d’atteinte à la vie humaine, pillages, dégradations, voire destructions massives.

Dépassant, et l’état des lieux connu des destructions en Syrie et en Irak, et la question des difficultés pratiques à se rendre sur place (risque sécuritaire, baisse du nombre de visas délivrés, etc.), cette journée d’étude de troisième cycle de l’École du Louvre souhaite soulever les conséquences de la crise politique et de sa médiatisation sur les études des objets et sites archéologiques du Proche-Orient menées par des archéologues, historiens de l’art ou conservateurs.

Renseignements

virginia.cassola@recherche.ecolelouvre.fr
Le calendrier des sciences humaines et sociales
Télécharger le programme en cliquant ici.

Téléchargement

  • ( - )