Le nouveau musée de Pont-Aven

Revalorisation du musée pour une meilleure rationalisation des espaces dédiés à la conservation

Inauguré au printemps dernier, le nouveau musée de Pont-Aven constitue le lieu de mémoire et de réappropriation de l’histoire des peintres de l’école de Pont-Aven. Créé en 1985, l’établissement était devenu trop petit et manquait de visibilité : il a donc bénéficié d’une revalorisation qui préserve l’esprit des lieux et qui permet notamment une meilleure rationalisation des espaces dédiés à la conservation (réserves aux normes les plus strictes, salle pour entreposer le matériel muséographique, salle de mise en quarantaine).

Le projet architecturel retenu par la municipalité de Pont-Aven comprend la réhabilitation de l’ancienne annexe de l’hôtel Julia, au centre ville, d’une partie de l’ancien musée, ainsi que la création d’une aile contemporaine : l’hôtel Julia, très imposant sur la place principale, constitue un lieu historique puisqu’il s’agit du site où résidaient les peintres venant à Pont-Aven à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Ce projet, piloté par le cabinet d’architecture L’Atelier de l’Île répond aux enjeux suivants : clarifier le positionnement du musée dans l’espace urbain, l’ouvrir à tous les publics, l’établir comme un véritable moteur culturel, économique et touristique.

L’extension contemporaine, tout en gardant des jonctions de plain-pied avec l’ancien bâtiment propose une vaste circulation verticale vitrée, ouverte et lumineuse. Cet aménagement constitue un véritable point d’appel des publics vers les espaces muséographiques. Le rez-de-chaussée donne accès à l’accueil, l’espace de détente, la librairie-boutique, les expositions-dossiers, le centre de ressources. Les deux niveaux supérieurs regroupent les salles d’exposition du musée. Ces espaces constituent le cœur du projet. Ainsi, le deuxième étage accueille les expositions temporaires et le troisième étage, la collection permanente.

Le parcours de l’exposition permanente est construit selon une logique thématique et chronologique. La première section constitue une immersion du visiteur dans le Pont-Aven de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. La visite se poursuit par une évocation des auberges et pensions qui ont joué un rôle essentiel dans l’attachement des artistes à Pont-Aven qui attire les artistes voyageurs dès 1850. Une salle entière, au cœur du parcours permanent, est ensuite consacrée à Paul Gauguin et présente l’ensemble des œuvres de l’artiste conservées par le musée. La suite du parcours se concentre sur l’école de Pont Aven, nom donné a posteriori pour regrouper des artistes (Bernard, Sérusier, Filiger…) venus régulièrement à la suite de Gauguin peindre à Pont-Aven et initiateurs du mouvement pictural actif de 1888 à 1894 qui a influencé une large part du Symbolisme et de l’Art nouveau.

Enfin, plusieurs dispositifs variés, complémentaires et originaux, véritables outils de médiation, (audio-guides, projection 3D immersive, livre sonore, borne interactive, films…) sont répartis sur le parcours de visite, offrant ainsi une alternative interactive et intuitive au grand public. L’objectif de ces outils pédagogiques vise la compréhension de la démarche artistique et de l’ambiance du Pont-Aven d’autrefois, tout en mettant en perspective les collections.
Actuellement et jusqu’au 31 décembre 2016, une exposition L’œil du chantier du musée raconte en images , grâce aux photographies de Dominique Leroux, les différentes étapes qui ont conduit à la transformation du musée de Pont-Aven.

Renseignement

Musée de Pont-Aven
Place Julia
29930 Pont-Aven
www.museepontaven.fr