Musique aux Origines

Un projet culturel interdisciplinaire : aux origines des arts vivants

Le projet Musique aux Origines a été initié par l’association Musique en Périgord qui veut diversifier ses actions, au-delà de son festival, par un projet qui s’intègre dans des thématiques territoriales et se déroule tout au long de l’année. L’idée est de mettre en résonance le très riche patrimoine préhistorique de la Dordogne avec la question des arts vivants, et plus particulièrement de la musique instrumentale, du chant et de la danse. La gestion du projet a été confiée à l’association Syrinx qui poursuit les mêmes objectifs. Un comité de pilotage, met en œuvre ce projet « Arts et Sciences » en lien avec de nombreux partenaires scientifiques, artistiques, culturels et institutionnels. Le Pôle International de la Préhistoire offre un lieu d’accueil privilégié pour la diffusion et la médiation de ce projet en harmonie avec sa philosophie.

Ce projet, ancré autour d’un territoire et de son patrimoine, vise à mieux appréhender l’importance que musique instrumentale, chant et danse pouvaient avoir dans le quotidien des hommes préhistoriques et à présenter au public une autre image, plus riche et diversifiée, de leurs sociétés. Ceci, grâce à l’examen des arts vivants dans les sociétés traditionnelles actuelles si possible de chasseurs-cueilleurs ou, a minima, encore très proches de la nature. Compte-tenu de l’importance des créations plastiques de la Préhistoire (art pariétal, art mobilier), on peut imaginer que des expressions vivantes tout aussi riches devaient les accompagner. Musique instrumentale et a fortiori chants et danses ont laissé très peu de traces en dehors de quelques instruments de musique avérés qui témoignent déjà, il y a 35 000 ans, d’une instrumentation sophistiquée, comme, par exemple, les flûtes.

Le principe retenu est d’organiser des rencontres et des échanges entre chercheurs en Sciences Humaines aux sources et approches complémentaires (préhistoriens, anthropologues, ethnomusicologues…) qui étudient des groupes très proches de la nature et des traditions orales. Ces rencontres auront pour objectif d’ouvrir des champs de réflexions entre les scientifiques et de nourrir l’imaginaire des artistes ; ces réflexions seront transmises au public qui sera pris à témoin et systématiquement convié à des restitutions tout au long du projet.

En 2016, les cinq rencontres organisées au Pôle International de la Préhistoire ont été consacrées aux échanges entre préhistoriens, ethnomusicologues et artistes (musiciens et danseurs) ; elles ont été suivies en soirée d’une restitution au public sous forme d’une conférence d’un ethnomusicologue avec table-ronde, débats et propositions musicales. L’année 2017 est dévolue à une résidence au Pôle International de la Préhistoire et dans d’autres lieux du territoire avec, en point d’orgue, la création d’un spectacle contemporain ; ce dernier aura vocation à une diffusion très large : régionale, nationale, voire internationale. Des actions spécifiques de sensibilisation seront conjointement développées sur le territoire à destination du jeune public.

Ce projet « Arts et Sciences » au travers des arts vivants, de leur étude par les sciences humaines et d’une création contemporaine, a pour objectif une meilleure ouverture au monde et à notre humanité. Approcher les expressions sensibles de l’homme insérées dans leur contexte permet d’en saisir la richesse et la diversité, leurs liens sociaux et culturels mais aussi le sens.

Renseignements

Serge Maury
Téléphone :  + 33 (0)5 53 35 22 85 ou + 33 (0)6 38 43 85 63
serge.maury24@wanadoo.fr