Quand la muséologie prend tout son sens : les dispositifs olfactifs au musée

Journée d’étude, le 15 juin 2017, Paris (5e)

Fidèle à ses origines occidentales, l’institution muséale s’est historiquement construite autour de l’œil.
Jusqu’à présent, curieux, flâneur, amateur et expert venaient au musée pour « voir » les œuvres.

Toutefois, si les années 1960 datent l’entrée du marketing au sein des musées, Lipovetsky reconnait dans l’hypermodernité de la consommation contemporaine, la source d’une demande toujours plus grande de pratiques engageant des plaisirs sensitifs, émotionnels et en conséquence, des dispositifs capables de les susciter. Demande à laquelle les musées s’adaptent.

La 4ème journée d’étude des doctorants en muséologie de la Sorbonne Nouvelle propose de questionner la place des dispositifs olfactifs au sein de l’institution muséale. Peut-on parler d’un phénomène tendanciel ? Y a-t-il un lien avec la démocratisation de l’industrie de la parfumerie ? Quel est le rôle du marketing olfactif ? Qu’en est-il d’un art olfactif au musée ? Que peuvent véritablement les odeurs dans l’accomplissement des missions du musée ?

Au travers de trois axes portant sur la technicité des dispositifs olfactifs, la mise en espace des odeurs au musée et la sensorialité des offres de médiation, nous vous invitons à redécouvrir le musée, le nez en avant !

Renseignements

Date et horaires : le jeudi 15 juin 2017 de 9h00 à 19h00
Lieu : Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
4 rue des Irlandais
75005 Paris

Organisée par les doctorants en muséologie de l’École doctorale Arts et Médias affiliés au Centre de Recherche sur les Liens Sociaux (CERLIS)

Téléchargement