Comment fabrique-t-on un OGM ?

Un atelier scientifique de l’Ecole de l’ADN

Dans cet atelier, des bactéries de la souche Escherichia coli sont génétiquement modifiées grâce à un vecteur plasmidique. Les bactéries sont sensibles à un antibiotique, l’ampicilline, et le vecteur plasmidique, ADN d’origine bactérienne, contient un gène de résistance à l’ampicilline. Les bactéries, une fois modifiées génétiquement, deviennent résistantes à l’antibiotique et sont sélectionnées sur un milieu  qui contient ou ne le contient pas.

Il s’agit d’une transgénèse bactérienne, technique fondatrice du génie génétique, employée notamment pour produire des molécules recombinantes comme l’insuline ou l’hormone de croissance humaines.

Thèmes abordés

Phénotype / génotype ; recombinaison ; transgénèse ; antibiotique ; antibiothérapie ; protéine recombinante ; génie génétique.

Durée

1h30

Public

Etudes secondaires (1ère – terminale) ; études supérieures.

Producteurs

L’école de l’ADN

Renseignements

L’école de l’ADN

19, Grand Rue
BP 81295
30015 Nîmes cedex 1
Tél. / Fax : 04 66 67 82 29
info@ecole-adn.fr

http://www.ecole-adn.fr