Le musée d’Ethnographie de Neuchâtel : une muséographie impertinente au service des publics

Par Marc-Olivier Gonseth, directeur du musée d’Ethnographie de Neuchâtel

En décembre dernier, les espaces permanents du musée d’Ethnographie de Neuchâtel (MEN) étaient inaugurés dans la Villa de Pury, magnifiée par l’architecte Guido Pietrini. Conduite sous la direction de Marc-Olivier Gonseth, directeur de l’Institution, la rénovation surprend par son audace. Si le MEN est clairement à part dans le paysage des musées d’ethnographie européens, pour l’orientation de ses expositions temporaires, la transformation de la Villa et son exposition de référence sont bien de la même veine.

Après dix ans de direction, Marc-Olivier Gonseth a passé le relais fin avril à deux membres de son équipe, Yann Laville et Grégoire Mayor, qui assureront désormais la direction conjointe de cet établissement. Ainsi ce musée qui a marqué l’histoire de la muséographie continue et continuera, nous en prenons le pari, d’innover.

Entretien de Serge Chaumier, professeur à l’université d’Artois, et Samuel Cordier, directeur de l’Ocim

Cet article est paru dans le numéro 178 de la Lettre de l’OCIM.

Téléchargement