Rôle social et inclusif des musées et centres des Sciences

Rencontres professionnelles organisées par l’Ocim en collaboration avec la Société des Musées du Québec, du 12 au 19 mai 2019, à Montréal

Thème des rencontres

Les musées, toutes catégories confondues, ne cessent de se redéfinir au plan social. La notion d’inclusion est notamment interrogée par les musées, au niveau de leur politique des publics, mais aussi de leur projet de communication culturelle et scientifique, de leur politique managériale et de leur modèle économique.

Depuis une vingtaine d’années, de nombreuses initiatives d’inclure et de laisser place à différents publics dans les musées, ouvrent de nouvelles pistes de réflexions à propos des pratiques professionnelles et l’évolution des métiers. Acteur pour et dans la société, le musée développe par exemple de nouvelles formes de médiations, travaille sur l’accessibilité, s’interroge sur les représentations des professionnels, sur les publics à « inclure » et développe des partenariats avec de nouveaux acteurs.

Si cette démarche a pu conduire à une sectorisation des publics, des actions et des métiers, nous observons aujourd’hui que des structures muséales s’inscrivent dans une démarche inclusive différente, en proposant une même action à destinations de tous les publics.
En outre, une mouvance des appellations et dénominations des services et départements destinés aux publics est perceptible. À titre d’exemple, à Montréal, plusieurs musées se dénomment dorénavant « musée citoyen », comme l’Ecomusée du fier monde. Certains départements orientent aussi leurs actions vers le « mieux-être », comme le Musée des beaux-arts de Montréal. Ces évolutions engendrent des transformations profondes des pratiques liées à l’inclusion sociale, qui demeurent encore peu explorées et analysées.

Cette posture renouvelle les pratiques de médiation, autant qu’elle questionne les missions institutionnelles des structures. C’est la raison pour laquelle cette rencontre s’adresse à des responsables d’institutions de tailles moyennes obligées de penser la question de l’inclusion d’un point de vue global. Au sein de ces structures, l’engagement des professionnels se caractérise par une forte polyvalence – médiateur, animateur, concepteur d’exposition. De même, ces institutions s’inscrivent dans des territoires urbains ou préurbains avec un public entendu et considéré à la fois dans et hors les murs.

Ce projet consiste à proposer un échange, séjour d’étude, entre des professionnels canadiens et français œuvrant au sein de musées d’histoire, d’art, de sciences et de société. C’est dans une visée de réciprocité que les questions et enjeux autour des métiers et compétences dans le musée inclusif du XXIe siècle seront abordés pour partager les expériences et expertises.

Tour à tour, les professionnels présenteront les différents projets d’inclusion sociale qu’ils mettent en œuvre au sein de leurs institutions et les questionnements qu’ils suscitent. Ils partageront ces projets avec leurs collègues afin d’en tirer des analyses et enseignements.

Référentes scientifiques

Camille Jutant, Maître de conférence, Université de Lyon
Anik Meunier, Professeure, Université de Québec à Montréal (UQAM)

Pilotage Ocim

Ewa Maczek, Directrice par interim, Ocim
ewa.maczek@u-bourgogne.fr

Téléchargements

risus. leo. luctus facilisis sem, Nullam risus leo