Les restes humains à la croisée de plusieurs questions sensibles

Par Michel Van Praët, professeur émérite du Muséum national d’Histoire naturelle

La Lettre de l’Ocim a demandé à Michel Van Praët, professeur émérite du Muséum national d’Histoire naturelle son ressenti sur la problématique des restes humains en collection, alors que le groupe de travail qu’il anime sur le sujet a remis un second rapport aux tutelles et que l’Ocim vient de publier un vade-mecum des bonnes pratiques.

Cet article est paru dans le numéro 183 de la Lettre de l’OCIM.

Téléchargement