Cultures en rivalités ?
Patrimoines immatériels, transferts et « appropriation culturelle »

Journée d’étude, le 4 octobre 2019, à Paris

Ces dernières années, la notion « d’appropriation culturelle » prend une dimension controversée dans la compréhension des échanges interculturels et transculturels. Elle renverrait à l’usage considéré comme déplacé de tout ou partie d’éléments à caractères culturels par les membres d’une autre culture y compris dans un contexte de domination. Quels sont donc les ressorts de l’expansion du champ d’intervention de la notion « d’appropriation » au regard des études sur le « transfert culturel » ? Comment une dimension normative se trouve-t-elle imbriquée dans son expression ? Et quelles seraient ses implications, à l’avenir, compte tenu de la complexification de la réalité sociale que le droit vient encadrer ?

Cette journée d’étude vise à développer, dans un cadre pluridisciplinaire, la réflexion sur la notion « d’appropriation culturelle » appliquée au champ du patrimoine culturel immatériel (PCI). Il s’agira notamment d’explorer ses implications sur les pratiques d’emprunt, d’adaptation et d’hybridation à l’aune des études sur le « transfert culturel ». Cette journée d’étude rassemblera des spécialistes de disciplines et d’aires culturelles très diverses et se déroulera à l’EHESS. Elle privilégiera une perspective centrée sur les expressions et les pratiques musicales et dansées dans le cadre des enjeux patrimoniaux entre entités culturelles différenciées (États-nations, groupes linguistiques, culturels ou religieux). Cette rencontre se propose ainsi d’offrir un éclairage différent et actualisé de ces notions placées au cœur de la création et de la circulation des expressions culturelles dans le cadre des échanges interculturels et transculturels.

Vendredi 4 octobre 2019EHESS, Salle 13, 6ème étage – 105 Bd Raspail, 75006
Paris, France (75)

Renseignements

École des hautes études en sciences sociales

libero Phasellus sem, ut ipsum elementum ut id eleifend Aenean