La restitution des biens culturels

Colloque pluridisciplinaire, les 14 et 15 novembre 2019, au MuséoParc d’Alésia

La restitution des œuvres d’art est une question qui revient régulièrement dans la presse, le plus souvent à l’occasion de la rétrocession de biens spoliés durant la seconde guerre mondiale ou issus de pillages. Récemment, cette question a pris un tour et une ampleur inédits. La présidence de la République française a commandé un rapport sur la question de la restitution du patrimoine africain subsaharien à Bénédicte Savoy et Felwine Sarr. Ce rapport a relancé le débat par ses préconisations très radicales : restitution de toutes les collections dont les musées ne pourraient justifier provenir d’une cession librement consentie par son propriétaire originel.

La constitution des collections et la circulation des biens culturels sont un immense champ de recherche. Les circonstances de l’acquisition de certaines œuvres peuvent apparaître contestables aujourd’hui alors qu’elles étaient licites autrefois. La circulation des biens culturels est encadrée par un corpus juridique important et complet. La restitution d’une œuvre intervient principalement lorsque l’on peut démontrer sa sortie illicite du territoire du pays d’origine (après 1970) ou sa provenance frauduleuse (vol ou spoliation).

Colloque pluridisciplinaire, les 14 et 15 novembre 2019, au MuséoParc Alésia

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Inscription obligatoire

(à renvoyer par courrier : IFCP, 3 chemin de Villars, Hameau de Cormaillon, 21140 Lantilly ou par mail : contact.ifcp@gmail.com)