Japon : Architecture, patrimoines matériels et immatériels

Séminaire, le 25 février 2020, à l’Inp, à Paris

Si les organisations internationales, telles que l’UNESCO ou l’ICOM travaillent depuis des décennies à l’élaboration de définitions communes pour le patrimoine ou pour les musées, les politiques patrimoniales sont avant tout fortement ancrées dans des contextes nationaux et locaux.

Elles sont profondément liées à des histoires nationales et leur organisation comme leur conduite s’inscrivent, pour chaque pays, dans la question bien plus large du rôle de l’Etat au sein de la société.

Tenter des comparaisons terme à terme des politiques patrimoniales revient bien souvent à risquer le contresens, si n’est prise en compte, en amont de la comparaison, la question de la conception du patrimoine qui s’élabore au sein de chaque pays.

On se propose, dans le cadre de ce séminaire organisé en partenariat par l’INP et le LAHIC (IIAC), de tenter sinon un tour du monde des conceptions du patrimoine, du moins une pérégrination à travers différents pays ou aires culturelles, du Japon à la Chine, en passant par l’Afrique et les pays Baltes. Les séances consacrées aux différentes aires géographiques seront précédées par une séance portant sur les questions méthodologiques et épistémologiques de l’approche comparée des conceptions du patrimoine en droit et en anthropologie.

Les séances se dérouleront le 25 février 2020 de 17h30 à 18h45 à l’Inp, salle Champollion – 2 rue Vivienne – 75002 Paris

Renseignements

Inp