Les émotions au cœur des luttes patrimoniales : l’exemple de l’Association Renaissance du Vieux-Metz (1970-1976)

Visioconférence le 25 mai 2021 à 14h30

Cet exposé montrera comment, s’appuyant sur deux exemples de bâtiments messins emblématiques, la Maison dite « des Têtes » et l’hôtel du 22 rue de la Chèvre détruits respectivement en 1974 et 1976 pour être remontés quelques dizaines de mètres plus loin, les émotions ont été le moteur des combats pour la sauvegarde du patrimoine menés par Renaissance du Vieux Metz, dans la première décennie des années 70. Ces émotions accompagnent, dans cette ville, le passage, plus tardif qu’ailleurs, de l’ère monumentale à l’ère patrimoniale. Non apaisées aujourd’hui encore, elles réclament un devoir d’histoire, bien plus qu’un devoir de mémoire.

Patrick Trimbur est enseignant d’histoire-géographie en lycée et Directeur-adjoint de l’Ensemble scolaire Jean-XXIII à Montigny-lès-Metz. Il mène également des recherches depuis plusieurs années sur l’émergence d’une opinion publique favorable à la question patrimoniale à l’échelle de Metz.

Visioconférence, Mardi 25 mai 2021 – 14:30

En savoir plus…