Joséphine Baker, lumière noire

Table ronde, le 16 novembre 2021 de 18h30 à 21h30, Auditorium, au Palais de la Porte Dorée, à Paris

Une table ronde est organisée autour du parcours de Joséphine Baker, de sa présence artistique à son parcours de résistante et de militante antiraciste.

Des Années folles autour de La Revue nègre (1925) à la marche pour les droits civiques sur Washington (1963), en passant par son engagement dans la Résistance, le parcours hors-normes de Joséphine Baker, chanteuse, danseuse et comédienne, lui vaut la reconnaissance de la nation française. L’entrée prochaine au Panthéon (le 30 novembre) de celle qui chantait « Mon pays et Paris » invite à revenir sur les racines du succès populaire de cette personnalité passée maîtresse dans l’art de déjouer et de jouer (avec) les clichés.     

Comment appréhender son histoire ? En quoi représente-t-elle un modèle pour notre époque ? Ses engagements résonnent-ils avec les aspirations de la jeunesse d’aujourd’hui ? Quelles lumières projette cette icône célébrée sur les trajectoires d’émancipation de personnes racisées ? Comment sa présence artistique a-t-elle maquée les imaginaires et questionne sur les regards exotique et colonial ? Et si la panthéonisation de Joséphine Baker révélait à contre-jour la ligne de couleur qui traverse les représentations des Noirs en/de France ?   

Une rencontre animée par Doan Bui, journaliste à L’Obs, et Pascal Blanchard, historien, cofondateur du groupe de recherche Achac.

Table ronde, le mardi 16 novembre 2021 de 18h30 à 21h30, Auditorium, au Palais de la Porte Dorée, à Paris – Gratuit

__________________________________

En savoir plus…