À la découverte de l’archéozoologie

Rencontre, le 26 juin 2022 de 13h30 à 18h, à l’Archéosite de la Haute-Île, à Neuilly-sur-Marne (Île-de-France)

Stéphane Frère, archéozoologue à l’Inrap, échangera avec vous autour de son métier : l’analyse des ossements animaux et l’étude des relations entre les sociétés humaines et les animaux.

Des analyses génétiques pratiquées sur des squelettes de cette période ont montré qu’il y a eu métissage entre ces premiers agriculteurs venus de l’est et les chasseurs-cueilleurs autochtones. Peu à peu, ceux-ci adoptent le mode de vie sédentaire et paysan. On abat les grands arbres des forêts primaires à l’aide de haches en pierre polie, pour créer les champs, les pâtures et pour construire des bâtiments et des équipements agricoles pérennes afin de se loger, cultiver, irriguer, stocker etc. ; on cuit les aliments et on conserve les provisions dans des vases en céramique; on place les morts dans de très grands cimetières ; on érige des monuments mégalithiques (dolmens et menhirs) et on fortifie les villages… Tout au long du Néolithique, les paysages se modifient au fur et à mesure de ces aménagements : les anciennes forêts sont peu à peu défrichées, les espaces cultivés s’étendent, des villages « en dur» sont bâtis. C’est d’ailleurs dans l’un des plus anciens villages découverts en Île-de-France, à Vignely (77), daté de – 5 000 ans, que les archéologues ont mis au jour des maisons
dites « danubiennes» dont l’une est reconstituée à l’archéosite de la Haute-Île.

__________________________________________

Rencontre, le 26 juin 2022 de 13h30 à 18h, à l’Archéosite de la Haute-Île, Parc départemental de la Haute-Île, Neuilly-sur-Marne (Île-de-France)

Entrée libre, sans réservation

En savoir plus…