Conserver les collections en fluides

Bibliographie commentée réalisée dans le cadre d’une formation organisée par l’Ocim “Conserver les collections en fluides” qui s’est tenue à Dijon les 3, 4 et 5 juillet 2018.

Parmi les différentes techniques de préparation des collections d’Histoire naturelle, la « conservation en fluide » est une méthode généralisée à de nombreux embranchements du règne vivant. Malheureusement, les organismes ainsi préservés sont sujets à différentes altérations que ce soit sur les plans morphologique (peau, phanères, couleur), chimique (protéines) et moléculaire (ADN) selon la nature des fluides choisis et le mode opératoire suivi. En parallèle, les informations associées au spécimen (étiquette, encre, papier…), et les contenants, également sujets à des dégradations, peuvent participer aux dommages généraux.

Téléchargement