Oser exposer l’intime

Paris, les 6 et 7 juin 2023 / Stage, 2 jours

Les musées sont aujourd’hui de plus en plus appelés à traiter de sujets sensibles : racisme, immigration, maladie, sexualité et genre, environnement, etc. Les expériences personnelles et les récits de vie occupent également une place importante aux côtés de la présentation de données et des recherches scientifiques.

Ce stage pose les jalons de la mise en exposition de sujets difficiles, controversés et porteurs de division. Quel discours et quel ton adopter ? Quelle place pour les récits intimes ? Quelle place pour les faits, les témoignages et les émotions ? Comment anticiper les situations d’inconfort ou de conflit ? Quelle place laisser aux passions, aux controverses et aux opinions divergentes ?
Cette formation décryptera le traitement muséographique de sujets relevant de l’intime et du sensible. À partir d’exemples récents, comme l’exposition Cancers présentée à la Cité des sciences et de l’industrie (2022), elle abordera les défis rencontrés par les concepteurs des expositions (création, partenariats, postures institutionnelles et politiques, etc.) et la place accordée à la réception de ces expositions par les publics.

Objectifs de la formation

• identifier les enjeux institutionnels des sujets sociétaux traités dans une exposition
• décrypter le traitement muséographique des sujets difficiles
• savoir adapter le discours de la médiation en lien avec des sujets difficiles intégrés

Pré-requis

La formation ne nécessite pas de pré-requis spécifiques.

Destinataires

Concepteur·rices d’exposition, chargé·es de projet, médiateur·rices

Formation co-construite avec

L’équipe d’Universcience

Frais de participation

730,00 €

Inscrivez-vous à cette formation

* champs obligatoires