Sommaire du n°172

Connaître ses visiteurs en ligne : quels outils, quelles méthodes ?
par Florence Andreacola et Éric SanJuan avec la contribution de Jean Guibal

Après avoir dressé une typologie des différentes formes de présence du musée sur Internet, l’auteur propose, à travers une étude menée en partenariat avec le musée Dauphinois, une méthodologie pour conduire une observation destinée à appréhender les pratiques des internautes vis-à-vis du musée et montre comment l’institution muséale peut mettre en œuvre des outils afin de mieux connaître ces usagers spécifiques que sont les visiteurs-internautes.

La médiation numérique d'un site archéologique : à la rencontre entre réalité et virtualité
par Florence Caillet-Baraniak

Depuis 2015, le prieuré Saint-Cosme, dernière demeure de Ronsard, propose à ses visiteur une table tactile faisant appel au numérique et à la technologie 3 D pour la médiation en archéologie et permettant notamment de restituer les bâtiments manquants et leur évolution au fil du temps : l’une des responsables de l’établissement dresse un premier bilan de l’utilisation de ce dispositif mettant en lumière ses limites et ses perspectives de développement.

Quelle approche expographique pour un musée « colonial » ?
par François Poncelet

À partir de l’étude d’un cas particulier – le musée Africain de Namur (Belgique) – l’auteur propose une réflexion sur les approches et les logiques qui peuvent être adoptées pour la mise en exposition de collections particulièrement complexes à présenter au public, eu égard à leurs natures variées et à l’histoire délicate à laquelle elles font référence.

Étudier le comportement des visiteurs dans un musée d‘histoire du Débarquement
par Stanislas Hommet, Océane Costey et Maëva Hardelay

Cette contribution propose le récit d’une expérience de recherche menée au sein du musée du débarquement d’Arromanches qui a consisté à observer la réception par les publics de cet espace muséal : les auteurs présentent les outils mis en œuvre au cour de l’enquête ainsi que les conclusions qui mettent en avant, dans ce type d’établissement, la nécessité de réserver à la médiation une place dès la conception des espaces d’exposition.

L’École de l’ADN, 20 ans après
par Christian Siatka

De la vénération de la nature sauvage à la mise sur pied d’expositions originales au muséum de Neuchâtel
entretien avec Christophe Dufour

Œufs de dinosaures
par Yves Dutour

velit, elementum id Praesent dictum libero.