Sommaire du n°177

Des Fab Labs pour réinventer la CSTI sur les territoires - Introduction
Laurent Chicoineau

Devenir innov’acteur ensemble : découvrir, tester et fabriquer
Pierre Ricono

Après une présentation du Carrefour numérique² d’Universcience et de ses laboratoires (Fab Lab et Living Lab), l’auteur revient sur la démarche de partage, de coopération et de mise en commun des compétences poursuivie par ces nouveaux lieux d’innovation et d’autoproduction coopérative qui inspire le domaine des expositions et plus généralement préfigure les espaces muséographiques de demain

Le FabLab, l’agitateur du centre de science
Bruno Dosseur

Cette contribution montre que le Fab Lab, lieu de création et de partage des connaissances et pratiques technologiques au sein du centre de sciences est également un perturbateur. Il modifie les habitudes et relations qu’entretient l’établissement avec ses publics et ses partenaires de la recherche et de l’innovation.

Fab Labs/Centres de science : même combat !
Johan Langot

À partir de l’exemple du Propulseur, Fab Lab nomade, l’auteur montre comment, dans une perspective de démocratisation du partage de la culture scientifique, technique et industrielle, les Fab Labs sont aussi des lieux de diffusion et de co-construction des savoirs techniques à destination de tous les publics.

Quelles pratiques de médiation dans un Fab Lab ?
Catherine Demarcq

Mises au service d’une intelligence collective, les connaissances et compétences mobilisées dans les Fab Labs modifient l’approche des sciences et techniques et donc la pratique professionnelle du médiateur qui de transmetteur se mue en facilitateur, imaginant de nouvelles façons d’interagir avec les publics, notamment scolaires.

Penser avec ses mains ou la philosophie du tinkering
Anik Meunier, Brigitte Belleville et Olivier Grant

L’espace Fabrik du Centre de sciences de Montréal s’est donné comme objectif de développer chez les visiteurs, en particulier chez les plus jeunes, la créativité, l’inventivité et l’autonomie grâce à la manipulation d’outils, de matériaux et de technologies. Les auteurs montrent que cette manière d’apprendre « en faisant » bouleverse les pratiques de l’éducation scientifique tant en contexte muséal que scolaire.

ut ipsum dolor. consectetur felis eleifend elit. ultricies