Sommaire du n°188

Ludique, médiation, numérique
Rencontres entre chercheurs et publics

Dans cette lettre de l’Ocim, la médiation est la thématique transversale aux différents articles rassemblés. Avec Citamix, un projet collaboratif initié à Besançon, ou Connaître Victor Hugo, une application développée au sein du musée monographique de Paris consacré à l’écrivain, les auteurs éprouvent et évaluent des applications destinées à des sites patrimoniaux. Avec les open badges du Dôme, le centre de sciences de Caen Normandie, et l’escape game imaginé sur le campus d’Orsay de l’université Paris-Sud et Paris Saclay, nous découvrons un ensemble d’actions visant à faciliter les rencontres entre chercheurs et publics, et à mieux faire connaître l’histoire de la recherche.

La diversité des contextes, des approches, des publics, des outils – numériques, ludiques, présentiels – et des méthodes d’évaluation mis en œuvre montre l’extrême vitalité de l’espace muséal – institution « au service de la société et de son développement […] » précisait la définition du musée par l’Icom en 2007. Elle montre aussi l’importance de la dimension réflexive et de la recherche dans le domaine de la médiation pour maintenir et développer le lien avec les publics. Dans la continuité de ces réflexions, « L’art de la rencontre chercheurs-publics », qui réunira le 13 mars prochain à Paris des acteurs des universités, des musées et des associations de culture scientifique et technique qui développent des médiations impliquant chercheurs et publics, se concentrera sur la mise en débat et à la place comme formes privilégiées de médiation pour rapprocher la science et la société.

En 1937, Paul Valéry évoque un projet de « Musée de la littérature » et évoque dans le même texte, celui de la Science. « Il reste de ce progrès les traces d’un tâtonnement expérimental ou les moments d’une généralisation croissante dont on peut montrer la suite assez clairement. Le Palais de la Découverte est une manière de chef-d’œuvre de ce genre ». Comment ce lieu, qui marque dès sa création l’histoire de la vulgarisation scientifique, conservera « sa vocation de parler de la science d’aujourd’hui au public d’aujourd’hui » au moment de sa réouverture en 2024 ? En réponse à cette question, vous trouverez également au sommaire de cette lettre, une présentation du projet et de la stratégie de l’établissement dans le cadre de sa rénovation.

Samuel Cordier / Directeur de l'Ocim